Le fils de l'ex-Premier ministre a été remis en liberté mercredi soir après une journée passée en garde à vue

Depuis septembre 2009, Thomas Fabius est visé par plusieurs plaintes pour "abus de confiance" et "escroquerie" déposées par deux chefs d'entreprises.Le jeune homme a retrouvé la liberté dans la soirée mais l'enquête préliminaire se poursuit car "il y a encore "des vérifications à faire" a indiqué une source judiciaire.

Thomas Fabius, le 10 février 2005 dans son bureau à Paris.
Thomas Fabius, le 10 février 2005 dans son bureau à Paris. (AFP)

Depuis septembre 2009, Thomas Fabius est visé par plusieurs plaintes pour "abus de confiance" et "escroquerie" déposées par deux chefs d'entreprises.

Le jeune homme a retrouvé la liberté dans la soirée mais l'enquête préliminaire se poursuit car "il y a encore "des vérifications à faire" a indiqué une source judiciaire.

Menée par le parquet, une enquête préliminaire ne requiert pas de juge d'instruction, seul compétent pour mettre éventuellement en examen une personne. Elle peut se conclure par un classement sans suite ou par une citation directe de la personne mise en cause devant le tribunal correctionnel.

Les deux plaignants, un temps en affaires avec Thomas Fabius dans un projet de cartes à puces, auraient déposé à plusieurs reprises au restaurant Le Fouquet's (VIIIe arrondissement) des sommes en espèces de plusieurs milliers d'euros qui lui étaient destinées. Les trois hommes ont été confrontés pendant plusieurs heures mercredi en fin de journée, selon un des deux plaignants.

Parcours
Fils de Laurent Fabius et de la productrice de télévision Françoise Castro, Thomas Fabius, 27 ans, a participé à la création en 2004 de la société People and Baby, qui propose des crèches clés en main aux entreprises et zones industrielles, mais a rompu ses liens avec l'entreprises en 2005.

Selon le créateur et président actuel de People and Baby, Christophe Durieux, "Thomas Fabius avait participé à hauteur de 5% du capital à la création de l'entreprise en 2004, avait joué momentanément le rôle de porte-parole, mais avait vendu ses actions en 2005 et n'a plus de rapport avec nous depuis cette époque".

Thomas Fabius a également été chroniqueur dans l'émission de TF1 "Langues de VIP" et possède une société de production de longs-métrages.