Le designer français Philippe Starck va relooker les déambulateurs

Il va "dépoussiérer" l'image vieillotte du déambulateur à la demande de la ministre déléguée aux Personnes âgées.

\"Les déambulateurs actuels ne sont pas très glamour : rien qu\'en les regardant, on prend trente ans d\'un coup\", selon la ministre déléguée aux Personnes âgées.
"Les déambulateurs actuels ne sont pas très glamour : rien qu'en les regardant, on prend trente ans d'un coup", selon la ministre déléguée aux Personnes âgées. (GETTY )

SOCIETE - Des déambulateurs relookés pour "dépoussiérer" leur image vieillotte : la ministre déléguée aux Personnes âgées Michèle Delaunay en a eu l'idée, le designer Philippe Starck est prêt à la réaliser.

"Les déambulateurs actuels ne sont pas très glamour : rien qu'en les regardant, on prend trente ans d'un coup", lâche la ministre dans une interview au quotidien Le Progrès publiée samedi 10 novembre. C'est pourquoi elle a rencontré la semaine dernière le créateur touche-à-tout pour lui proposer notamment de "concevoir le design de déambulateurs".

"Certains objets aident à vivre"

Philippe Starck, qui s'intéresse aux objets de la vie quotidienne, "est d'accord" et "gratuitement", indique-t-elle. Le célèbre designer, qui se veut "démocratique", a déjà redessiné brosses à dents, lunettes, chaises en plastique et récemment la carte de transports Navigo pour l'Île-de-France.

"Il souhaite également travailler sur les bracelets destinés à alerter en cas de chute: pourquoi en effet ne pas concevoir de jolis pendentifs, bien moins stigmatisants ? Nous cherchons des entreprises françaises pour fabriquer tout cela", poursuit Michèle Delaunay, qui a sollicité vendredi le maire (PS) de Lyon Gérard Collomb en ce sens. La ministre admet que des déambulateurs signés Starck ne vont pas forcément "changer la vie" d'une personne en grande perte d'autonomie. "Mais ceux qui sont en train de devenir des âgés, je sais qu'ils ont des attentes nouvelles. Pour qu'ils aient envie de se battre, de sortir de chez eux, nous devons les aider", affirme-t-elle. "Et certains objets aident à vivre. Si ces objets sont beaux et fonctionnels, le regard sur les âgés changera lui aussi".