Cet article date de plus d'onze ans.

La secrétaire d'Etat aux Sports aurait dû séjourner en Afrique du Sud dans un hôtel plus onéreux que celui des Bleus

Selon Le Canard Enchaîné, Rama Yade avait prévu de passer 2 nuits dans un hôtel 5 étoiles de Georgetown, où une "junior suite" à 667 euros par jour lui avait été réservée, soit supérieur aux 589 euros de la chambre double de chaque joueur.Deux autres ministres sont égratignés cette semaine par Le Canard: Christian Blanc et Alain Joyandet.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
La secrétaire d'Etat aux Sports, Rama Yade, le 30 mai 2010 (AFP - Thony BELIZAIRE)

Selon Le Canard Enchaîné, Rama Yade avait prévu de passer 2 nuits dans un hôtel 5 étoiles de Georgetown, où une "junior suite" à 667 euros par jour lui avait été réservée, soit supérieur aux 589 euros de la chambre double de chaque joueur.

Deux autres ministres sont égratignés cette semaine par Le Canard: Christian Blanc et Alain Joyandet.

Le premier, secrétaire d'Etat au développement de la région-capitale, se serait fait offrir par l'Etat 12.000 euros de cigares en dix mois. Le second, secrétaire d'Etat à la Coopération, aurait enfreint les règles d'urbanisme et bénéficié d'un permis de construire illégal pour une maison qu'il entend faire bâtir près de Saint-Tropez.

Rama Yade ou la "décence en temps de crise"
L'hebdomadaire satirique relate que la benjamine du gouvernement avait prévu de passer deux nuits dans un hôtel cinq étoiles de Georgetown, où une "junior suite" à 667 euros par jour lui avait été réservée, soit supérieur aux 589 euros de la chambre double de chaque joueur de l'équipe française de football. Mais selon le journal, après avoir appelé les Bleus à "la décence en temps de crise", elle a voulu annuler cette réservation. Elle a opté pour la résidence appartenant à l'ambassade française au Cap et une nuit dans une chambre d'hôte à 120 euros à Knysna. Or le ministère de la Santé, dont elle dépend,
avait déjà payé la facture qui ne pourra pas être remboursée.

Le Canard Enchaîné estime à plus de 45.000 euros les dépenses occasionnées par le séjour de Rama Yade, dont 37.000 pour les billets d'avion de la ministre et ses collaborateurs en classe affaire. "Ces constructions imaginaires m'étonnent", a rétorqué Rama Yade, interrogée par la presse dans les couloirs de l'Assemblée nationale. "Manifestement, cette histoire d'hôtel (des Bleus, NDLR), ça fait bouger beaucoup de gens", a-t-elle ajouté.

Selon la secrétaire d'Etat, l'ambassade de France avait fait un choix en mai pour une chambre dans un hôtel, un choix "par précaution" qu'elle n'avait pas validé, et elle avait demandé à séjourner à la résidence française au Cap, même si des travaux étaient en cours. Quant au vol, seule la portion entre Londres et le Cap, la principale cependant, a été faite en classe d'affaires.

Christian Blanc: 12.000 euros de cigares ?
Le secrétaire d'Etat au Développement de la région-capitale s'est fait offrir par l'Etat 12.000 euros de cigares (des havanes) mais il en a remboursé 3.500 euros le 10 juin dernier, selon Le Canard.

La somme de 12.000 euros correspond aux dépenses de cigares de M. Blanc depuis juillet 2009, date du rattachement du secrétaire d'Etat au Premier ministre, écrit l'hebdomadaire satirique. Auparavant, l'ancien patron d'Air France et de la RATP, grand amateur de cigares, était placé sous la tutelle du ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo.

Interrogé par l'AFP, son nouveau chef de cabinet Jean-Marie Boutin a indiqué que M. Blanc avait effectivement remboursé 3500 euros, correspondant "à la consommation réelle de cigares" du secrétaire d'Etat pour l'"année fiscale allant du 1er décembre 2009 au 31 mai 2010". Il a été chargé par son secrétaire d'Etat de "mener un audit" pour faire la lumière sur la "zone grise" qui va des 3500 aux 12.000 euros.

La semaine dernière, l'hebdomadaire satirique avait révélé que M. Blanc avait été sommé par le fisc de répondre à une série de questions avant le 30 juillet, les inspecteurs des impôts doutant de l'exactitude de certaines de ses déclarations fiscales.

"Dans le cadre de la déclaration à l'ISF que je souscris depuis de nombreuses années, il est exact que comme tout contribuable relevant de cet impôt, je suis interrogé sur la consistance de certains éléments de mon patrimoine. Ce qui me paraît tout a fait normal", avait confirmé M. Blanc dans un communiqué. "La relation qui vient d'être faite de ce document confidentiel est pour le moins étrange", avait-il cependant ajouté.

Alain Joyandet: un permis de construire pas très autorisé ?
Selon l'hebdomadaire satirique, le ministre a obtenu un permis de construire pour une villa de 231 m2, alors que les règles en vigueur sur la commune concernée, Grimaud, auraient dû limiter la superficie à 157,5 m2.

"Je conteste formellement toute illégalité dans la procédure ayant conduit il y a plus d'un an à l'obtention du permis de construire, qui d'ailleurs n'a pas été attaqué", a réagi Alain Joyandet , cité par sa porte-parole. Selon l'entourage du ministre, de nombreux permis de construire sont contestés en justice, notamment par des associations ou des riverains, ce qui n'a pas été le cas de celui-ci.

D'après les informations du Canard enchaîné, Alain Joyandet a acquis une propriété de 12.000 m2 sur la commune de Grimaud, dont le maire Alain Benedetto est, comme lui, membre de l'UMP. Pour agrandir le vieux mas provençal qui s'y trouve, il a fait appel à un architecte, également membre de l'UMP locale, explique le Canard.

Alain Joyandet avait été épinglé par la presse en mars pour avoir eu recours à la location d'un avion privé pour 116.500 euros, lors d'un déplacement ministériel en Martinique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.