La Réunion : des avortements forcés pour limiter la croissance démographique des années 1960

Des milliers d'avortements et de stérilisations ont été pratiqués sur l'île de la Réunion dans les années 1960. Un film documentaire, "Les 30 courageuses", mène l'enquête sur cette politique antinataliste pratiquée par l'État.   

France 3

Le 20 août 1970, le scandale éclate sur l'île de La Réunion. La presse locale relate une sombre histoire à peine croyable : le Dr Moreau planifiait l'avortement de femmes sans leur consentement. Le drame aurait été oublié sans l'audace de la réalisatrice Jarmila Buzkova qui a rouvert l'enquête. "Le procès de 1971 a été bâclé. Ces femmes n'ont obtenu aucune réparation, elles ont été déboutées et depuis, on a mis l'affaire sous le tapis", explique la réalisatrice du film documentaire "Les 30 courageuses". À force de recherches, Jarmila Buzkova retrouve une victime qu'elle interviewe quelques mois avant son décès en août dernier.

Une limitation des naissances orchestrée par la métropole

Dans les années 1960, le ministre Michel Debré planifiait la limitation des naissances dans une île à forte croissance démographique. Avec ces témoignages récoltés, Jarmila Buzkova ouvre une page sombre de l'histoire de France. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une mère et sa fille atteinte de cancer dans un hôpital de Moscou (Russie), en novembre 2011. 
Une mère et sa fille atteinte de cancer dans un hôpital de Moscou (Russie), en novembre 2011.  (NATALIA KOLESNIKOVA / AFP)