La milliardaire demande un audit "indépendant" sur la gestion des sociétés gérant sa fortune

Annoncé mercredi par l'héritière de L'Oréal, cet audit en forme de contre-attaque concernera également les 31% que Liliane Bettencourt détient dans le géant mondial des cosmétiques."Cet audit montrera que je sais parfaitement gérer les affaires de notre famille", indique Mme Bettencourt, 87 ans, qui a accepté en outre une expertise médicale.

Liliane Bettencourt
Liliane Bettencourt (AFP - PATRICK KOVARIK)

Annoncé mercredi par l'héritière de L'Oréal, cet audit en forme de contre-attaque concernera également les 31% que Liliane Bettencourt détient dans le géant mondial des cosmétiques.

"Cet audit montrera que je sais parfaitement gérer les affaires de notre famille", indique Mme Bettencourt, 87 ans, qui a accepté en outre une expertise médicale.

"Afin que les choses soient claires sur mes décisions de gestion, j'ai demandé à M. Patrice de Maistre, en qui j'ai toute confiance, d'organiser un audit indépendant sur la gestion des sociétés Téthys, Clymène et de la Fondation", écrit-elle.

Cette annonce fait suite à la nouvelle demande de sa fille, Françoise Meyers-Bettencourt, de la faire placer sous tutelle. Cette dernière considère que sa mère est abusée par plusieurs personnes.

"C'est un acharnement ignoble de la part de celle qui prétend me protéger à longueur de pages de journaux. Ma fille pourrait attendre patiemment ma mort au lieu de tout faire pour la précipiter", a réagi Mme Bettencourt mercredi soir dans un communiqué.

"J'estime que ma fille est mal entourée. Ses conseillers la poussent à s'acharner contre moi et j'entends prendre des mesures pour faire cesser le harcèlement dont je suis l'objet", a ajouté Liliane Bettencourt.

Mme Bettencourt accepte une expertise médicale
Interrogée un peu plus tôt sur France 3 Rennes mercredi soir (voir vidéo), Liliane Bettencourt s'était déclarée "peinée et vexée" par la nouvelle demande de placement sous tutelle formulée par sa fille.

"Je suis à la fois peinée et vexée car je me dis comment, au bout de tant d'années, quelqu'un qui a vécu près de moi a des réactions petites comme cela", a dit Mme Bettencourt à propos de sa fille.

A la question de savoir si elle refusait toujours une expertise médicale, la milliardaire a répondu qu'elle voulait bien en subir une mais refusait que sa fille "l'influence". "Ma vie c'est ma vie", a-t-elle dit.

Priée de dire si elle se sentait mal entourée, comme le prétend sa fille, Mme Bettencourt a répondu: "qu'elle s'occupe d'elle-même".

Lire aussi:
>