Cet article date de plus de dix ans.

La grève illimitée débutée lundi a été très suivie, selon les responsables du ministère et un syndicat.

Le principal syndicat des inspecteurs du permis de conduire, SNICA FO, a appelé à une grève illimitée, à compter de ce lundi. Cet appel a été très suivi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Permis de conduire (Archives) (France 3 Normandie)

Le principal syndicat des inspecteurs du permis de conduire, SNICA FO, a appelé à une grève illimitée, à compter de ce lundi. Cet appel a été très suivi.

Le ministère de l'Ecologie a annoncé lundi soir qu'il y avait eu 50,26% de grévistes. "Nous enregistrons 78% de grévistes", a déclaré de son sôté à l'AFP Christian Grolier, le secrétaire général de SNICA-FO, qui représente 70% des 1.500 inspecteurs et délégués du permis de conduire de métropole et départements d'outre-mer.

Ce syndicat, seul à appeler à la grève, réclame une revalorisation des carrières de ces 1.500 fonctionnaires, promise, selon eux, depuis 2007. "Nous sommes en négociations sur ce sujet depuis 2007. On nous promet tous les ans que ça va se faire, et tous les ans il ne se passe rien", avait expliqué vendredi M. Grolier, "alors que parallèlement, depuis 2008 on a demandé à tous les inspecteurs et délégués de s'investir dans des réformes".

Concrètement, les inspecteurs étaient appelés à ne plus faire passer les examens du permis de conduire dès lundi matin. La principale revendication de ce mouvement est une revalorisation des déroulements de carrière des inspecteurs du permis de conduire et de leur corps d'encadrement, les délégués du permis de conduite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.