La gauche est aujourd'hui en situation de l'emporter (à la) présidentielle", a affirmé Jean-François Copé

Le député maire de Meaux, président du groupe UMP à l'Assemblée, s'est dit engagé à fond aux côtés de Nicolas Sarkozy dans sa réélection en 2012", lors du Grand rendez-vous Europe 1/Le Parisien."Ce n'est pas le moment de se diviser. Tous derrière Nicolas Sarkozy avec un objectif lui permettre d'emporter la présidentielle de 2012

copé
copé

Le député maire de Meaux, président du groupe UMP à l'Assemblée, s'est dit engagé à fond aux côtés de Nicolas Sarkozy dans sa réélection en 2012", lors du Grand rendez-vous Europe 1/Le Parisien.

"Ce n'est pas le moment de se diviser. Tous derrière Nicolas Sarkozy avec un objectif lui permettre d'emporter la présidentielle de 2012

L'idée d'un "nouveau pacte majoritaire ne s'inscrit pas en contre ce que nous avons fait avant, a-t-il assuré, il n'y a pas de feuille de papier à cigarettes de différence. Tout ce que nous sommes en train de faire, a-t-il dit, je l'ai vu personnellement avec le président de la République et le Premier ministre", a-t-il affirmé alors qu'il réunit lundi, avec son collègue du Sénat Gérard Longuet, les parlementaires UMP pour un séminaire de "travail" destiné à bâtir "un nouveau pacte majoritaire".

"Je ne pense pas une seconde" que M. Sarkozy "a perdu sa légitimité" après la défaite de la majorité aux régionales, a ajouté M. Copé , rappelant que le mandat du président était de "cinq ans".
Il a dit à plusieurs reprises que la majorité ne "pouvait pas se diviser".

(A noter, en rapport avec les propos de M.Copé sur une éventuelle victoire de la gauche en 2012 qu'un nouveau sondage va dans ce sens. Une nette majorité de Français (59%) estime que la gauche gagnerait l'élection présidentielle si elle avait lieu aujourd'hui, et 53% souhaitent que le PS et les écologistes présentent un candidat unique, selon le baromètre Viavoice-Libération).