Les Français s'inquiètent autant de la fiscalité que des dépenses alimentaires, selon un sondage

Seules 35% des personnes interrogées se déclarent prêtes à "perdre un peu de pouvoir d'achat pour réduire la dette et les déficits", selon Viavoice.

\"La France atteint un seuil d\'intolérance concernant la pression en matière de prélèvements\", affirme ce sondage Viavoice publié le 25 octobre 2012.
"La France atteint un seuil d'intolérance concernant la pression en matière de prélèvements", affirme ce sondage Viavoice publié le 25 octobre 2012. (JEAN FRANCOIS FREY / MAXPPP)

ECONOMIE - La crise préoccupe chaque mois un peu plus la population française. Les Français sont de plus en plus inquiets pour leur pouvoir d'achat, selon un sondage Viavoice réalisé pour Les Echos et France Info. Cette enquête est diffusée au lendemain de la publication de chiffres du chômage très décevants : 47 000 chômeurs de plus au mois de septembre.

Plus de la moitié des Français (57%) estiment que leur pouvoir d'achat va diminuer au cours des trois prochains mois, soit une progression de 4 points par rapport au sondage réalisé en septembre et 21 points depuis le mois de mai. Les inquiétudes des personnes interrogées s'expliquent "pour une large part par l'augmentation de la fiscalité des ménages", a expliqué l'institut de sondage. Parmi les dépenses les plus préoccupantes des Français, la fiscalité (43%) fait désormais la course en tête avec l'alimentation (44%) .

"Désormais, la France atteint un seuil d'intolérance concernant la pression en matière de prélèvements", affirme Viavoice. Selon ce sondage, seules 35% des personnes interrogées se déclarent prêtes à "perdre un peu de pouvoir d'achat pour réduire la dette et les déficits", soit 6 points de moins qu'en octobre 2011. Ils sont 62% à s'y opposer.

Enquête réalisée par téléphone les 18 et 19 octobre auprès de 1 005 personnes représentatives de la population âgée de 18 ans et plus.