La compagnie aérienne a "démenti" mercredi "l'obligation de faire payer un 2e siège aux passagers à forte corpulence"

Une porte-parole d'Air France avait pourtant annoncé mardi cette nouvelle orientation commerciale, prise pour des raisons de "sécurité".Changement de cap mercredi dans la matinée: la compagnie a tenu à apporter un démenti "à l'information relayée par la presse".

(France 2)

Une porte-parole d'Air France avait pourtant annoncé mardi cette nouvelle orientation commerciale, prise pour des raisons de "sécurité".

Changement de cap mercredi dans la matinée: la compagnie a tenu à apporter un démenti "à l'information relayée par la presse".

"La seule nouveauté que la compagnie propose à compter du 1er février est, en cabine économique, si celle-ci n'est pas complète, le remboursement du second siège que le passager à forte corpulence aurait choisi d'acheter", a-t-elle précisé. "Depuis 2005, Air France offre aux passagers à forte corpulence la possibilité d'acheter un second siège pour garantir le meilleur confort possible et leur sécurité", a-t-elle poursuivi.

Mardi, la porte-parole avait indiqué que les personnes à forte corpulence devraient payer 75 % du prix d'un second siège (c'est-à-dire le prix total en enlevant les taxes et les surcharges), en plus du prix complet pour le premier siège occupé. Elle avait toutefois précisé que ces passagers en surpoids seraient toutefois remboursés si le vol n'était pas complet.

Air France et l'agence Go voyages avaient été condamnées à payer deux sièges pour pouvoir embarquer en août 2005 à bord d'un vol New Delhi-Paris.