La CFDT et la CFTC, syndicats majoritaires, se sont retirés du conflit. Air France estime que le mouvement s'essouffle.

Air France prévoit des perturbations limitées sur son réseau dans le mouvement des hôtesses et stewards prévu jusqu'à mercredi. Si la CFDT et la CFTC ont trouvé un accord, les autres syndicats maintiennent leur appel à la grève. Ils estiment que, selon les vols, 70 à près de 85% des personnels navigants participent au mouvement de grève.

Ce lundi, la compagnie aérienne prévoyait d\'assurer au moins 85 % des vols.
Ce lundi, la compagnie aérienne prévoyait d'assurer au moins 85 % des vols. (ALEXANDER KLEIN / AFP)

Air France prévoit des perturbations limitées sur son réseau dans le mouvement des hôtesses et stewards prévu jusqu'à mercredi. Si la CFDT et la CFTC ont trouvé un accord, les autres syndicats maintiennent leur appel à la grève. Ils estiment que, selon les vols, 70 à près de 85% des personnels navigants participent au mouvement de grève.

La CFDT et la CFTC, qui avaient rallié le mouvement mercredi dernier, ont signé un accord avec la direction, qui reprend le texte proposé le 25 octobre aux organisations syndicales, et s'engage à associer les syndicats, même minoritaires, à la gestion des emplois sur trois ans.

La décision de la CFDT et de la CFTC a été saluée par la compagnie aérienne. "C'est bien la preuve (...) que la porte du dialogue n'est certainement pas fermée avec la direction d'Air France", a dit à Reuters Jean-Charles Trehan, directeur des relations presse, qui précise que les deux syndicats ont été reçus par la direction pendant le week-end, à leur demande.

Les personnels navigants n'étant pas obligés de prévenir la compagnie de leur intention de faire grève, des retards et annulations de dernière minute peuvent intervenir au cours du mouvement, prévient Air France. Mais la compagnie estime que la situation est "sous contrôle". Elle précise qu'en cas de vol annulé ou retardé de plus de cinq heures, le client peut se faire rembourser son billet, "à l'exception des frais de service". La compagnie précise qu'elle sera "encore plus mobilisée" mardi, jour de retour du week-end prolongé de la Toussaint.