Cet article date de plus de treize ans.

La cavalière disparue depuis dimanche dernier en forêt de Rambouillet a été retrouvée pendue à un arbre

Le corps de Christine Hulne, 43 ans, a été trouvé dans les bois sur la commune de Milon-la-Chapelle. Elle avait disparu alors qu'elle était partie faire du cheval.L'autopsie a confirmé la thèse du suicide.
Article rédigé par France2.fr avec agences
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
A Magny-les-Hameaux, les écuries du cheval de la cavalière retrouvée pendue en forêt de Rambouillet (janvier 2011) (AFP / Boris Horvat)

Le corps de Christine Hulne, 43 ans, a été trouvé dans les bois sur la commune de Milon-la-Chapelle. Elle avait disparu alors qu'elle était partie faire du cheval.

L'autopsie a confirmé la thèse du suicide.

"Cette femme est morte par une asphyxie mécanique due à une pendaison avec un lien, ce qui confirme la thèse du suicide" a indiqué le parquet de Versailles en charge de l'enquête au site " lepost" qui précise que, toujours selon le parquet "aucune autre lésion ou trace de violence n'a été relevée".

Il a été retrouvé par deux promeneurs sur la commune de Milon-la-Chapelle (Yvelines). Le parquet a été saisi du dossier et une autopsie a été ordonnée.

Originaire du département voisin de l'Essonne, Mme Hulne était considérée comme une "cavalière très expérimentée", inscrite depuis plusieurs années dans un centre équestre de Magny-les-Hameaux. Elle était partie dimanche matin (le2 janvier), emportant avec elle un sac à dos.

Les autorités avaient déclenché d'importantes recherches et lancé un appel à témoin pour tenter de la retrouver. Cela avait permis de récolter des informations sur l'itinéraire emprunté par l'infirmière

Son cheval avait été retrouvé le lendemain de sa disparition par les gendarmes à proximité du centre après avoir été évité par un véhicule. L'animal a pu être monté pour participer aux recherches.

Les recherches avaient mobilisé jusqu'à 65 militaires, une équipe cynophile et quatre chevaux du peloton de la compagnie des Bréviaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.