La baisse des taux n'a pas enrayé la chute des bourses jeudi: à Paris, le CAC 40 a clôturé en baisse de 6,38%

A la Bourse de Francfort, l'indice vedette Dax chutait en clôture de 6,84%.Pourtant, pour la 2e fois en un mois, la Banque centrale européenne (BCE) a abaissé son principal taux d'intérêt d'un demi point.

Siège de la Banque Centrale Européenne à Francfort-sur-le-Main en Allemagne.
Siège de la Banque Centrale Européenne à Francfort-sur-le-Main en Allemagne. (AFP - J. Macdougall)

A la Bourse de Francfort, l'indice vedette Dax chutait en clôture de 6,84%.

Pourtant, pour la 2e fois en un mois, la Banque centrale européenne (BCE) a abaissé son principal taux d'intérêt d'un demi point.

Le conseil des gouverneurs, réuni à Francfort jeudi, a décidé d'assouplir le principal taux d'un demi-point pour le faire descendre à 3,25%. Le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, a également ouvert la voie à une nouvelle baisse prochaine des taux directeurs, en déclarant qu'il ne pouvait pas l'exclure. Le 8 octobre, la BCE avait déjà réduit d'un demi-point dans le cadre d'une action concertée avec les autres grandes banques centrales mondiales son principal taux directeur.

Jean-Claude Trichet avait préparé le terrain en disant que la baisse était "possible" et les marchés l'avaient déjà intégrée.

La baisse des taux de la BCE intervient en même temps que celles de la Banque d'Angleterre, largement supérieure aux attentes car d'un point et demi, et de la Banque nationale suisse (un demi-point), et fait suite à celles de la Réserve fédérale - un demi-point - et de la Banque du Japon - 0,2 point - la semaine dernière.

L'économie est en récession ou proche de la récession, selon toutes les prévisions, des gouvernements comme du FMI. La crise internationale du secteur financier a "des conséquences dramatiques auxquelles nous serons confrontées pendant des années", a estimé Jürgen Stark, membre du directoire de la BCE dans un entretien de presse.