L'ouverture des discothèques jusqu'à 7h00 a été vivement critiquée mercredi par les associations de prévention routière

En cause, un assouplissement de la réglementation sans contrepartie demandée aux patrons des discothèques.Les associations ne manquaient pourtant d'idées pour améliorer la sécurité et tenter d'enrayer un fléau, l'alcool au volant.

Un décret publié au Journal Officiel le 27/12, fixe l\'heure limite d\'ouverture des discothèques à 07h partout en France.
Un décret publié au Journal Officiel le 27/12, fixe l'heure limite d'ouverture des discothèques à 07h partout en France.

En cause, un assouplissement de la réglementation sans contrepartie demandée aux patrons des discothèques.

Les associations ne manquaient pourtant d'idées pour améliorer la sécurité et tenter d'enrayer un fléau, l'alcool au volant.

Cela pourrait passer par l'offre d'une "entrée gratuite et de boissons non alcoolisées aux capitaines de soirée, la formation de barman pour apprendre à gérer l'alcoolisation de la clientèle ou encore la mise à disposition d'éthylotest électronique", suggère l'association Prévention routière.

L'interdiction de vente d'alcool à partir de 5h30 "c'est mieux que rien mais les études montrent qu'il faut une heure ou deux par verre d'alcool consommé: ça ne suffit pas pour ceux qui ont bu plusieurs verres et c'est la grande majorité", précise la Prévention routière.

Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, ne cache pas sa "colère": "2009 restera l'année de l'incohérence et de l'impuissance de ce gouvernement à lutter contre l'alcool au volant, et le lobby des alcooliers l'a bien compris, lui". "Les arguments de sécurité routière sont fallacieux, hypocrites et indécents: que les patrons de discothèques se posent en chantres de la sécurité routière montre jusqu'où peut aller la désinformation", s'emporte Mme Perrichon.