L'Oréal a annoncé lundi avoir rompu ses contrats avec le photographe François-Marie Banier

Le groupe de cosmétiques a justifié cette rupture par "le bruit médiatique" autour de l'affaire Bettencourt qui rendait la poursuite de ces contrats "préjudiciables à l'Oréal".La société de François-Marie Banier, Héricy, touchait plus de 700.000 euros par an de l'Oréal en vertu d'un contrat et d'une convention les liant jusqu'à 2011.

François-Marie Banier au palais de justice de Nanterre, le 1er juillet 2010
François-Marie Banier au palais de justice de Nanterre, le 1er juillet 2010 (AFP / Miguel Medina)

Le groupe de cosmétiques a justifié cette rupture par "le bruit médiatique" autour de l'affaire Bettencourt qui rendait la poursuite de ces contrats "préjudiciables à l'Oréal".

La société de François-Marie Banier, Héricy, touchait plus de 700.000 euros par an de l'Oréal en vertu d'un contrat et d'une convention les liant jusqu'à 2011.

L'annonce de la rupture a été faite lundi en comité central d'entreprise de L'Oréal SA.

Le contrat, signé en 2002, stipulait que François-Marie Banier devait donner des "conseils de mode et de sensibilité artistique" et organiser au moins une exposition par an. L'Oréal verse en contrepartie 405.000 euros à Héricy.

Héricy avait aussi signé avec L'Oréal, le 24 octobre 2001, une convention destinée à promouvoir l'oeuvre artistique du photographe et "l'image de marque et la notoriété de L'Oréal". Héricy percevait à ce titre 305.000 euros par an. En retour, "le soutien de la multinationale devait être mentionné dans les livres et les expositions de l'artiste".

Interrogé par Le Monde, Me Laurent Merlet, un des avocats de M. Banier, avait assuré fin juillet que le contrat avec L'Oréal était "parfaitement exécuté". "François-Marie Banier a fait ce qu'on lui demandait", avait-il ajouté.

Un actionnaire de L'Oréal a déposé le 5 juillet une plainte contre X visant le contrat entre le groupe de cosmétiques et Héricy, la société de François-Marie Banier.

François-Marie Banier, qui a reçu près d'un milliard d'euros de Liliane Bettencourt, fait par ailleurs l'objet d'une plainte de Françoise Meyers-Bettencourt, la fille de l'héritière de l'Oréal, pour "abus de faiblesse".