L'Ena fait débat

Pour ou contre l'École nationale d'administration ? Deux anciennes élèves donnent leur vision de cette institution.

FRANCE 2

Elles sont passées toutes les deux sur les bancs de l'ENA mais posent aujourd'hui un regard différent sur cette école dont sont sortis des noms prestigieux, dont trois présidents de la République.
Christine Demesse, présidente de l'association des anciens élèves de l'Ena et Adeline Baldacchino, auteure du livre "La Ferme des Enarques", ont été interrogées par France 2 sur des idées souvent répandues sur leur formation.

Élitiste ? Conformiste ? 

À savoir si l'Ena forme une élite coupée des réalités, Christine Demesse défend le travail des hauts fonctionnaires auprès des entreprises en difficulté, avec les acteurs internationaux. Adeline Baldacchino exprime au contraire être "haut placé, auprès des préfets, auprès des ambassadeurs, c'est pas ça qui permet de comprendre le réel du citoyen lambda".
Interrogées sur le conformisme de l'école, Christine Demesse estime qu'il est normal que les énarques soient dans les cabinets ministériels, "c'est notre métier d'être dans l'administration". Adeline Baldacchino voit plutôt une tendance au "consensus mou", "une seule voie unique, qu'on aurait apprise". 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ex-président de la République, Charles de Gaulle, le 18 octobre 1962.
L'ex-président de la République, Charles de Gaulle, le 18 octobre 1962. (AFP)