VIDEO. Surveillance d'Internet : le gouvernement veut des mesures

Avec les prisons, les sites internet extrémistes reviennent régulièrement dans les diagnostics des experts comme des lieux de radicalisation. Le gouvernement souhaite prendre des mesures. Le point avec France 3.

FRANCE 3

Le gouvernement devrait présenter dans les prochains jours des mesures pour encadrer internet.

Bloquer les contenus des sites internet islamistes ou contrôler leur accès : c'est l'une des missions confiée à l'office central de l'observation des cybercriminalités.

Après les attentas de la semaine dernière, le gouvernement entend faire de la surveillance sur la toile une priorité. Parmi les propositions, la possibilité de pouvoir supprimer des vidéos sur la toile en quelques minutes sur des sites grands publics.

Le problème des réseaux sociaux

Ça a été le cas avec la vidéo de revendication d'Amedy Coulibaly, publiée dimanche ou avec la propagande de Daech.

"On a des cas où on a une vidéo qui est illégale et on reçoit une demande de la police pour supprimer cette vidéo", explique Nick Leeder, le directeur général de Google France.

Parfois moins surveillés et beaucoup plus visibles : les messages postés sur les réseaux sociaux. Là aussi, les autorités peuvent demander leur suppression pour apologie du terrorisme.






























Le JT
Les autres sujets du JT