VIDEO. La lutte contre la radicalisation au cœur du débat en France

Les attentats qui ont touché la France, la semaine dernière, soulèvent aujourd'hui de nombreuses questions, notamment celle de la radicalisation des jeunes. Reportage de France 2.

FRANCE 2

La lutte contre la radicalisation des jeunes est au cœur du débat aujourd'hui, une semaine après les attentats.
De nombreux jeunes français partent faire le djihad en Syrie. C'est le cas de Youssouf, 19 ans, d'origine tchétchène, qui avait bénéficié d'un emploi d'avenir dans une mairie alsacienne. Ses collègues n'en reviennent toujours pas. "Beaucoup de gens qui l'appréciaient et qui étaient très proches de lui, se font des reproches en se disant : 'qu'est-ce que je n'ai pas vu'" déclare le maire Jean-Maire Kutner.
 
Le maire de Sarcelles (Val-d'Oise), François Pupponi, assiste quant à lui, depuis deux ans, à la radicalisation de certains habitants. "On les voit se métamorphoser, y compris dans leurs habitudes vestimentaires, dans leur comportement. Oui, on sent les choses". 

Trop démunis pour agir 

François Pupponi affirme toutefois qu'il se sent démuni pour agir : "Ça nécessite des formations, de la réflexion. Que des gens très formés et compétents nous expliquent les choses et après nous disent comment faire. Il faut inventer un outil nouveau et chacun à son niveau doit le mettre en place".
 
Dans deux prisons de la région parisienne, le Ministère de la Justice a demandé à une association de victimes du terrorisme, d'intervenir directement auprès des détenus radicalisés. L'expérience durera un an.
 

Le JT
Les autres sujets du JT