VIDEO. "Ils auraient dû l'arrêter" : la mère d'un ado parti en Syrie porte plainte contre l'Etat

Son garçon de 16 ans est parti rejoindre le front syrien l'année dernière, avec une simple pièce d'identité. 

Cette vidéo n'est plus disponible

Brian, 16 ans, a quitté la France il y a un an pour se rendre en Syrie. Avec quelques vêtements dans son sac, il affirme partir "dormir chez un copain", indique sa mère. Il prend en réalité l'avion pour la Turquie, depuis laquelle il rejoint la Syrie.

A l'aéroport, l'adolescent a pu quitter le pays avec une simple carte d'identité. Il n'a pas eu besoin d'une autorisation de sortie du territoire pour mineure, abolie en 2012. "Ils auraient dû l'arrêter, m'appeler ou je ne sais pas. Mais pas le laisser partir comme ça", indique la mère, qui porte plainte contre l'Etat.

Un numéro vert pour les parents

Fin avril, un numéro vert (0800 005 696) a été mis à la disposition des familles et des proches de jeunes radicalisés afin qu'ils puissent prévenir les services de police de leurs doutes, d'un départ ou d'un départ imminent. Dans le cadre de la loi renforçant la lutte contre le terrorisme, le ministre de l'Intérieur peut en effet interdire la sortie du territoire pendant six mois à un Français soupçonné de participer à "des activités terroristes".

Le JT
Les autres sujets du JT
La mère de Brian, 16 ans, parti pour la Syrie en 2013.
La mère de Brian, 16 ans, parti pour la Syrie en 2013. (FRANCE 2)