Syrie : le cri d’alarme des ONG concernant les enfants de djihadistes

Publié
Syrie : le cri d’alarme des ONG concernant les enfants de djihadistes
Franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Cinq ONG poussent un cri d’alarme concernant les enfants de djihadistes détenus en Syrie. Elles demandent le rapatriement de 280 personnes.

C’est dans des camps comme celui de Roj, au nord-est de la Syrie, que seraient encore présents plusieurs centaines d’enfants français. Certains y passent leur troisième, voir quatrième, hiver d’affilé, dans l’attente d’un retour en France. Depuis les premiers rapatriements en 2019, 35 enfants de djihadistes ont été ramenés sur le territoire. Trop peu, pour les ONG, qui demandent au gouvernement français d’aller plus vite.

"Des enfants, des femmes sont en danger de mort"

"Chaque jour de plus est un jour de trop, parce qu’il y a des enfants, des femmes, qui sont en danger de mort dans ces camps. Il y a des enfants et des femmes qui sont morts", confie Françoise Dumont, présidente d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme. En janvier 2021, sept enfants français ont été rapatriés, mais aucun depuis. Le gouvernement dit s’occuper des questions de rapatriement au cas par cas. Une méthode que ne comprennent pas les ONG : elles dénoncent l’immobilisme de l’exécutif, alors que certains de nos voisins européens poursuivent les rapatriements.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.