Hérault : Lunel à la reconquête de sa jeunesse

Lunel (Hérault) est devenue malgré elle la plaque tournante d'une filière jihadiste. Une vingtaine de jeunes étaient partis en Syrie en 2013 et 2014. Cinq hommes sont jugés à partir de jeudi 5 avril à Paris.

France 3

Lunel (Hérault) veut tourner la page des départs de ses jeunes en Syrie et des arrestations. Mais à part soigner sa communication, la mairie ne veut toujours pas parler sur ce sujet, fatiguée de cette image qui lui colle à la peau. Pour l'opposition, toujours prompte à s'exprimer, il faut changer de braquet. Ceux qui connaissent bien le terrain savent qu'il faut en premier lieu renouer le contact avec une jeunesse en délicatesse avec la société. Pour l'association Arts et cultures, on paie des années de générations grands frères dans les quartiers.

Les associations sur le terrain

Avec un habitant sur quatre vivant en dessous du seuil de pauvreté, un taux de chômage qui flirte avec les 20%, la partie n'est pas simple. Alors l'annonce du plan Action cœur de ville du gouvernement est une bonne chose. Si la ville de Lunel a décidé d'investir douze millions d'euros dans des arènes, certaines associations, plus que jamais, font le pari du terrain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Opération anti-jihadiste à Lunel (Hérault), le 27 janvier 2015.
Opération anti-jihadiste à Lunel (Hérault), le 27 janvier 2015. (MAXPPP)