Cet article date de plus de huit ans.

"Jihad, né le 11 septembre" : le très provocateur t-shirt d'un garçonnet

C'est l'inscription que portait un petit garçon à l'école. Deux personnes sont citées devant le tribunal correctionnel d'Avignon.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le procureur d'Avignon, Bernard Marchal, le 7 juillet 2011. (GERARD JULIEN / AFP)

FAITS-DIVERS - Sur le t-shirt on pouvait lire devant "Je suis une bombe" et au dos "Jihad, né le 11 septembre". Le petit garçon de 3 ans, ainsi prénommé, s'est présenté à l'école maternelle de Sorgues le 25 septembre, dans le Vaucluse, avec le t-shirt offert par son oncle (voir la photo sur le site du Parisien).

Alerté par le maire de la commune, le parquet d'Avignon a ouvert une enquête de flagrance et placé en garde à vue la mère de l'enfant ainsi que son frère, l'oncle du garçonnet. L'un et l'autre ne sont pas identifiés comme des islamistes radicaux.

La mère a été "très étonnée de la réaction"

D'ailleurs, la mère de l'enfant n'affiche pas de signes religieux ostentatoires, selon le procureur de la République à Avignon, Bernard Marchal. Il a expliqué qu'elle "a été très étonnée de la réaction" et ne pensait pas que l'affaire "prendrait ces proportions". Mais "utiliser un gamin avec ce genre d'inscription... A un moment donné il faut mettre des limites. Ils ne sont pas stupides, ils comprennent le sens de ce qu'ils font", a-t-il commenté.

L'oncle et la mère de l'enfant comparaîtront devant le tribunal correctionnel d'Avignon le 19 décembre pour "apologie de crime".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.