Jacques Chirac est rentré chez lui après une brève hospitalisation

L'ancien président de la République a quitté l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), a annoncé son entourage, lundi 17 février, après une brève hospitalisation sans "aucune urgence vitale".

L\'ancien président de la République Jacques Chirac, le 14 août 2011 à Saint-Tropez (Var).
L'ancien président de la République Jacques Chirac, le 14 août 2011 à Saint-Tropez (Var). (SEBASTIEN NOGIER / AFP)

Jacques Chirac est de retour à la maison. L'ancien président de la République a été brèvement hospitalisé à l'Hôpital américain de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), lundi 17 février, selon une source proche du gouvernement qui l'a confié à l'AFP. Il a subi quelques examens, sans "aucune urgence vitale", ont précisé ses proches, qui soupçonnent "une violente crise de goutte" de l'ancien chef de l'Etat, âgé de 81 ans.

Que s'est-il passé ?

Peu avant 20 heures, un journaliste de l'AFP remarque une ambulance du Samu et deux motards de la police, devant le domicicile de Jacques Chirac, quai Voltaire à Paris. Alexandre Quintard, l'un des responsables de la plateforme d'open data du gouvernement Etalab, explique sur Twitter qu'il a aperçu son épouse Bernadette.

Rapidement, l'entourage de l'ancien président de la République se veut rassurant. "Il avait mal à la jambe depuis deux jours. Apparemment, c'est une crise de goutte qui le fait beaucoup souffrir", est-il expliqué à l'agence Reuters. Ses proches ajoutent que Jacques Chirac a déjà connu de telles crises.

Dans la soirée, une voiture de police et une demi-douzaine de caméras stationnaient devant l'entrée principale de l'Hôpital américain, un vaste batiment de cinq étages, où sa fille Claude Chirac était attendue. L'ancien président quitte l'établissement dans la soirée après des examens et rentre chez lui.

Quels sont ses antécédents ?

La santé de Jacques Chirac est fragile depuis plusieurs années et surtout depuis l'accident vasculaire cérébral qui l'a frappé en septembre 2005. "Perte de mémoire", "absences" sont autant de sympômes décrits par ses visiteurs. L'ancien président a souvent la démarche hésitante et met la main sur l'épaule de ceux qui l'accompagnent pour trouver un appui.

La dernière apparition de Jacques Chirac à une cérémonie officielle remonte au 21 novembre dernier, lors de la remise du Prix de sa fondation. Il était apparu affaibli et n'avait pas pris la parole. "Ça me fait mal de le voir aussi fatigué", avait confié son ancien Premier ministre Alain Juppé au Parisien.

Plus récemment, l'ancien président de la République, a été hospitalisé en décembre 2013 à La Pitié-Salpêtrière, à Paris, pour une intervention rénale "sans gravité", avant de se reposer chez lui.

Jacques Chirac parlera-t-il à nouveau en public ?

Le 22 janvier, Bernadette Chirac a craint que son mari ne puisse plus jamais parler en public. "Par moment, il est gêné par sa mémoire", avait ajouté celle qui est mariée depuis 1956 à Jacques Chirac, élu président de la République en 1995 et réélu en 2002. "D'où la nécessité de lire et de recevoir des visites, il en reçoit beaucoup (...), des visiteurs gentils, généreux, qui lui parlent de sujets qui l'intéressent".

Selon elle, Jacques Chirac ne souffre pas de la maladie d'Alzheimer. "Honnêtement, je ne le crois pas, en tout cas, j'espère que cette épreuve ne nous sera pas infligée." Tout en concédant "une petite baisse de sa mémoire, surtout par moments, c'est très variable."