Cet article date de plus de douze ans.

Intempéries: multiplication des mesures

Le président PS du conseil régional de PACA Michel Vauzelle a annoncé lundi l'octroi d'une aide d'un million d'euros
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Les dégâts après les pluies diluviennes sur Sainte-Maxime, le 19 septembre 2009 (© France 3)
Le président PS du conseil régional de PACA Michel Vauzelle a annoncé lundi l'octroi d'une aide d'un million d'eurosLe président PS du conseil régional de PACA Michel Vauzelle a annoncé lundi l'octroi d'une aide d'un million d'euros

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux avait annoncé samedi une aide d'"un million d'euros" suite aux intempéries. Tandis que le ministre du Budget, Eric Woerth, avait déclaré dimanche que l'Etat accorderait "des échelonnements d'impôts" pour les ménages et les entreprises les plus affectés par les intempéries dans le sud-est.

"Les gens sont dans une grande détresse, il y a beaucoup de dégâts", a poursuivi M. Vauzelle, "la région va les aider à la remise en état de la voirie, des bâtiments, à la réhabilitation des entreprises et l'étude des cours d'eau pour faire en sorte qu'il y ait moins de danger". La région contribuera aussi "aux travaux d'aménagement et de confortement des berges de ces cours d'eau, comme nous l'avons fait dans la vallée de la Siagne", fleuve côtier séparant le Var des Alpes-Maritimes.

Déclaration rapide de l'état de catastrophe naturelle
"J'ai demandé un crédit au ministère de l'Intérieur, un droit de tirage qui peut aller jusqu'à un million d'euros pour répondre aux demandes qui sont les plus pressantes", a déclaré Brice Hortefeux lors d'une conférence de presse.

Il a souligné qu'un tel épisode orageux avec des inondations de cette importance "ne s'était pas produit à Sainte-Maxime depuis 50 ans". "Je suis quasi-certain que l'état de catastrophe naturelle pourra être prononcé dans le délai le plus rapide, c'est-à-dire quinze jours", a-t-il ajouté.

Plusieurs villes ont été touchées dans le Var a expliqué le ministre notamment Sainte-Maxime, Grimaud, Fréjus, Saint-Raphaël, Plan-de-la-Tour et "Toutes ces communes ont besoin de la solidarité" a-t-il déclaré.

Le ministre a, enfin, indiqué qu'il allait demander des renforts de pompiers ainsi que l'envoi d'une unité de gardes mobiles, soulignant que lors d'une telle catastrophe "il peut y avoir des délinquants qui souhaiteraient en profiter".

Dégâts matériels, trafic pertubé et match reporté
A Saint-Maxime, plus de 300 voitures ont été soulevées par les eaux, une zone commerciale a été dévastée et un camping inondé, selon les pompiers.

Dans les Bouches-du-Rhône, deux wagons d'un train de marchandises ont déraillé à la suite d'une coulée de boue.

Vendredi, le département des Pyrénées-Atlantiques avait été touché dans sa partie ouest, autour de Bayonne, où des maisons ont été éventrées, des matches reportés et le trafic ferroviaire interrompu à la suite de coulées de boue.

A Bayonne, deux ponts dont le pont Saint-Esprit ont été fermés à la circulation. La région a signalé des inondations dans sept lycées à Bayonne, Biarritz et Saint-Jean-de-Luz.

Les intempéries ont provoqué vendredi l'interruption du trafic SNCF dans le Pays basque. Vendredi, il est tombé 267 mm d'eau en 24 heures à Bayonne, dont 147 mm entre 13H00 et 16H00, a précisé Météo-France. Le député-maire (UMP) de Bayonne, Jean Grenet, a indiqué samedi qu'il allait demander la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour sa ville. Les plus gros dégâts matériels concernent la clinique Saint-Etienne dont "le bloc opératoire et la salle de réveil sont anéantis, il y a eu 1,20 mètre d'eau. C'est une catastrophe, il y a 220 personnes qui travaillent là", a indiqué le maire.

Six personnes ont été légèrement blessées dans l'accident d'un train TER vendredi près de Berre-l'Etang (Bouches-du-Rhône), provoqué par une coulée de boue due aux orages.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.