Un simulateur de chute libre donne l'impression de sauter à 4 000 m au-dessus de Marseille

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
CI_CHUTE_LIBRE_VIRTUELLE
Article rédigé par
Corentin Mirallés - franceinfo
France Télévisions

La société iFly qui propose des simulations de vol sur Bouc-Bel-Air, permet désormais de sauter en parachute au-dessus de Marseille grâce à un casque de réalité virtuelle. #IlsOntLaSolution 

Ouvert depuis deux ans à Bouc-Bel-Air dans les Bouches-du-Rhône, le simulateur de vol iFly propose une nouveauté à couper le souffle, ou presque. L’entreprise a investi dans des casques de réalité virtuelle pour permettre aux curieux de sauter en parachute au-dessus de Marseille. "On n’a pas le droit de sauter au-dessus d’une grande ville. Normalement, le saut doit être encadré sur un centre de parachutisme donc là ce sont vraiment des images exceptionnelles", se réjouit Eric Bouquet, moniteur de iFly.

Deux champions du monde pour tourner les images du saut

Pour obtenir ces images aériennes impressionnantes de la cité phocéenne, une dérogation a été obtenue par l’entreprise. Ce sont les champions du monde de chute libre, Karine Joly et Grégory Crozier, qui ont réalisé les prises de vue et ils ne sont pas encore totalement remis de la chance qu’ils ont eu : “On a toutes les couleurs des Calanques et le turquoise qui ressort c’est magnifique. On voit de Cassis à l’Estaque, on voit toute la zone, on est au-dessus du Vieux-Port”, s'extasie le duo.

Les premiers chanceux à pouvoir tenter l’expérience se positionnent dans une soufflerie de 15 mètres de haut, casque de VR vissé sur la tête. Quand les quatre réacteurs d’avion s’activent, l'air-parachutiste s’envole grâce à un souffle de 150 km/h. Tout au long de cette chute libre virtuelle de 4 000 mètres, il est accompagné en vidéo par les deux champions du monde de chute libre et tenu en réalité par un moniteur.

Des réactions unanimes

Une fois le grand saut terminé, les réactions sont unanimes : “Génial, c’était trop bien”, se réjouit l’un des testeurs du jour. “Franchement magnifique, on a l’impression d’y être et j’ai juste envie de le refaire”, renchérit une autre.
Pour cette avant-première, le champion du monde en nage libre Fred Bousquet a fait le déplacement : “J’ai eu la chance de faire mon baptême l’année dernière, juste avant le Covid. Donc là, je suis super heureux de pouvoir revenir et de pouvoir tester avec la réalité virtuelle. Mais je reste quand même plus à l’aise dans l’eau.”

L'ouverture au public est prévue pour le 5 juillet. Mais attention, l’activité n’est pas accessible à toutes les bourses car il faudra dépenser 130€ pour pouvoir admirer Marseille de très, très haut.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par iFLY Aix-Marseille (@iflyaixmarseille)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers #IlsOntLaSolution

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.