Un food truck solidaire pour lutter contre la précarité alimentaire étudiante dans le Grand Est

Publié
Article rédigé par
France Télévisions

Deux étudiants ont décidé de mettre leur scolarité de coté pendant un an, pour lutter contre la précarité étudiante. Ces deux amis de longue date ont ouvert un food truck solidaire et responsable. #IlsOntLaSolution

La précarité continue de gagner du terrain chez les étudiants. Malmenés par la crise sanitaire et les confinements qui les ont empêchés de travailler. 20% d’entre eux doivent vivre avec moins de 7 euros par jour. Des jeunes en grande précarité a qui Tim et Sébastien ont décidé de venir en aide. Avec leur food truck, ces deux amis étudiants - l’un a Paris et l’autre à Nancy - se rendent sur les campus du Grand-Est pour leur proposer des repas à petits prix. Un projet solidaire pour lequel les deux jeunes hommes de Montigny-le-Bretonneux (Yvelines) ont réussi à récolter 70 000 euros d’aides et de subventions.

"Dans ce food truck, on cuisine uniquement des repas à base de produits locaux, des menus équilibrés et variés avec lesquelles ont essaient de surprendre les étudiants", explique Tim Nicolas du Food truck solidaire "Tim et Bastien". Objectif des deux amis : lutter contre la précarité alimentaire chez les étudiants. L’occasion également de sensibiliser leurs camarades à une alimentaire saine. Les légumes sont achetés auprès de producteurs de la région.

Un repas équilibré à seulement trois euros

Une formule au même tarif qu'un repas au Restau U, très appréciée des étudiants les plus précaires. "C’est pas cher du tout, donc c’est accessible à tous, et cela nous permet de pas se négliger en mangeant sainement", confie Jade, étudiante. "On a un budget à respecter, on n'est pas richissimes, donc c’est super ce genre d’initiative", rajoute Eva.

Une offre saisonnière avec des produits locaux qui devrait se prolonger jusqu’au mois de février. Une initiative que les deux amis espèrent voir repris par deux autres personnes pour que le food-truck puisse continuer à aider les étudiants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.