Un avion hybride 100% français va être fabriqué à Rochefort en Nouvelle-Aquitaine

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
Corentin Mirallés - franceinfo
France Télévisions

Le Cassio 1 est un avion hybride électrique et thermique. Il a été développé par la société française VoltAero qui a choisi Rochefort pour ouvrir son site de fabrication. Avec une centaine d'emplois à la clé. #IlsOntLaSolution

Vous aurez beau tendre l’oreille, il y a peu de chances que vous entendiez le Cassio 1 voler au-dessus de vos têtes. Cet avion développé par la société française VoltAero est un appareil avec un moteur hybride : électrique et thermique. Pour présenter cette innovation, ses créateurs l’ont fait voler partout en France, d’aéroports en aéroports.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par VoltAero (@voltaero)

150 avions fabriqués par an

Son atterrissage à Rochefort était tout de même un peu spécial.C’est cette ville qui a été choisie pour que soit installée son usine de fabrication. Jean Botti, PDG de l’entreprise, explique pourquoi ce lieu d’implantation : “Il y a une piste qui fait 2,3 km et qui est exceptionnelle pour nous parce qu’on a l’intention de fabriquer 150 avions par an, donc il va falloir les sortir rapidement et les tester.”

100 à 150 emplois directs, 400 indirects

L’ouverture de cette usine, prévue pour le printemps 2022, est soutenue par la région Nouvelle-Aquitaine car elle sera créatrice d’emplois dans cette petite ville d’environ 23 000 habitants : “Ce seront 100 emplois directs, avec une montée en cadence ensuite, peut-être à 150. Et ce sera quand même environ 400 emplois indirects dans la région”, projette Jean Botti.

Les initiatives pour rendre l’aviation plus verte se multiplient. Il faut dire que le secteur est confronté à une grande défiance de la part d’une partie des voyageurs depuis que l’impact écologique des avions a été mis en lumière. Évidemment, avec ce petit avion de 4 à 10 places, vous ne ferez pas un Paris-Tokyo, mais le Cassio 1 pourrait tout de même assurer des vols commerciaux régionaux puisqu’il peut voler pendant 3h30 ou sur une distance de 1 200 km.

Didier Esteyne, directeur technique de VoltAero et pilote d’essai, détaille comment le Cassio 1 fonctionne : “La mission pour nous, c’est de faire un décollage et une montée en électrique, d’arriver à une altitude de sécurité et de passer en thermique pour le reste du trajet de façon à économiser l'énergie électrique pour pouvoir faire un trajet long, se poser sur un aérodrome, mettre de l’essence et repartir en électrique.”

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.