Deux nouvelles signalisations testées à Strasbourg entrent dans le Code de la route

Publié
Nouvelles signalisations
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

Deux signalisations testées à Strasbourg depuis 2012 viennent d'être intégrées au Code de la route. Il s'agit d'un feu mixte piéton-cycle et d'un compte à rebours. Objectif : permettre une meilleure cohabitation entre les différents usagers de la route.#IlsOntLaSolution 

Expérimentées à Strasbourg, la capitale du vélo, deux nouvelles signalisations routières sont entrées en vigueur dans le Code de la route selon un arrêté paru le 13 juin au Journal officiel. Ces mesures ont pour objectif d'améliorer la sécurité des usagers et pourront être déployées partout en France. Libre aux collectivités de les mettre en place.

Clarifier le partage de la route 

Parce qu'aujourd'hui motards, piétons, cyclistes et automobilistes se partagent un même espace de déplacement, la cohabitation est souvent difficile. C'est sur un carrefour particulièrement dangereux, place de l'Etoile à Strasbourg, où se croisent toutes sortes d'usagers, qu'une nouvelle signalisation a été testée : le feu mixte piéton-cycliste.  

Ce nouvel équipement indique aux piétons et aux cyclistes qu'ils doivent s'arrêter au passage protégé. Ce boitier mixte peut être utilisé lorsqu'une piste cyclable se trouve parallèle à un passage piéton au niveau de la traversée d'une voie. 

L'autre nouveauté, testée également à Strabourg, est le compte à rebours aux passages piétons. Celui-ci indique aux piétons à la fois le temps d’attente avant le passage au feu vert, puis le temps restant pour traverser la chaussée.

"Ces deux nouvelles signalisations ne révolutionnent pas aujourd'hui le code de la route ni le comportement des usagers, mais à chaque fois nous avançons un peu dans la sécurité des mobilités", précise Yves Logiel du Service de l'information et de la régulation automatique de la circulation (SIRAC). 

La mortalité des cyclistes en nette hausse 

Ces nouvelles signalisations apparaissent alors que la mortalité des cyclistes sur la route a quasiment quadruplé depuis 2019. Pour la première fois depuis 20 ans, la mortalité des cyclistes dépasse le seuil des 200 tués (227 en 2021). Selon ce même bilan, un cycliste sur trois se tue seul, sans choc avec un autre usager. Les mesures de prudence sont donc importantes comme le port du casque. Il est fortement recommandé à défaut d'être obligatoire pour les plus de 12 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.