Dans le Pas-de-Calais, un village santé voit le jour grâce à un entrepreneur privé

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
Chrystel Chabert - franceinfo
France Télévisions

Porté par un entrepreneur local, le projet de "village santé" a enfin vu le jour à Camblain-Châtelain dans le Pas-de-Calais. Dix praticiens sont déjà présents. Un soulagement pour les habitants mais aussi pour les professionnels de santé qui apprécient ce lieu collectif. #IlsOntLaSolution

Deux généralistes, un maïeuticien, des orthophonistes... Ils sont dix à se partager les 1000 m² de bâtiment flambant neuf construit à Cambain-Chatelain, petit village de 1700 habitants, à dix-sept kilomètres au nord-ouest de Béthune. 

Parmi cette équipe plutôt jeune, André Kastelik fait figure de doyen. A 62 ans, il découvre une autre manière de pratiquer son métier de médecin généraliste : "Les médecins qui ont travaillé pendant la même période que moi ont eu des journées très très difficiles, de 7 heures jusqu’à 22 heures."

Le fait de rentrer dans une structure qui comporte plusieurs médecins permet de diminuer la charge de travail, de la rendre humainement et familialement possible.

André Kastelik

Médecin généraliste

L'union multiplie les compétences

Du côté des plus "jeunes" et notamment de l'équipe des orthophonistes, on apprécie ce qui ressemble fort à un travail d'équipe. Réunie avec ses collègues dans la salle qui sert de cuisine, Marie Patigniez reconnaît que "ça apporte beaucoup dans l’échange de pratiques parce qu’il y a des pathologies où on n’est moins à l’aise. Là, on peut en parler avec une collègue. Ça permet d’être plus sûre de soi", confie-t-elle dans un sourire .

Du côté des patients, même satisfaction. "C'est pratique pour les gens, ça simplifie l’accès aux soins", confie une habitante. Une autre émet déjà un souhait : "Ce serait bien qu’il y ait un ophtalmo car il faut courir à Béthune pour en trouver un". Un message bien entendu par le créateur du village et par le maire qui rappelle que 350m² sont encore disponibles pour accueillir - dans l'idéal - trois spécialistes très recherchées (mais hélas très rares) : dentiste, ophtalmo et dermato.

Une salle de repos pour partager des moments de convivialité et échanger des conseils. (S. Gurak / France Télévisions)

Des projets pour lutter contre les déserts médicaux

Ce projet de village santé, André Patinier, chef d'entreprise, l'a lancé il y a plus de trois ans. Un projet privé d’intérêt public qui a coûté plus de 3 millions d’euros. Mais des projets de ce type, il n'y en a pas foule en France.

Par contre, on voit de plus en plus de Maisons pluridiscipinaires (MSP) se développer pour faire face à la désertification médicale. Selon un rapport du Sénat, en mars 2017, la France comptait 910 maisons de santé pluriprofessionnelles (et 334 projets en cours de réalisation), contre seulement 20 en 2008.

Leur présence contribueraient à la stabilisation de la démographie des professionnels de santé dans les territoires et amélioreraient la qualité des soins. D'où l'annonce du gouvernement qui prévoit de consacrer 400 millions d’euros au développement de ces maisons de santé d’ici à 2022 dans le cadre de son programme de lutte contre les déserts médicaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.