Après les incendies de l'été, les chasseurs de Gironde surveillent le retour des animaux

Publié
A la Teste-de-Buch, les animaux sous haute surveillance
France 3 Aquitaine : V. Gascouat / C. Rouher / C. Berge
Article rédigé par
Véronique Dalmaz - franceinfo
France Télévisions

Depuis les incendies monstres de cet été, les chasseurs de Gironde sont en alerte sur le retour des espèces. À la Teste-de-Buch, on recense les animaux de la forêt calcinée avec des pièges photos et des jumelles thermiques. #IlsOntLaSolution. 

"Ah, il y a un truc qui boit, c’est le renard", se réjouit Caroline Bournel. Comme tous les quinze jours, cette chargée de mission de la Fédération départementale des chasseurs de Gironde vient consulter les pièges photos et vidéos sanglés aux arbres. Les appareils sont positionnés au niveau des abreuvoirs, installés après les incendies. De précieux points d’eau qui permettent aux animaux, comme le renard ou encore le sanglier, de s’hydrater malgré un habitat aujourd'hui sinistré. "On a pu voir aussi, sur d’autres caméras, que la palombe est venue se servir de ces abreuvoirs", explique Caroline Bournel.  

La faune revient 

Autre solution utilisée par les chasseurs pour procéder au comptage de la faune : les jumelles thermiques avec vision nocturne. À la nuit tombée, des équipes sillonnent la forêt avec leur voiture. Les images des jumelles sont transmises et enregistrées sur une tablette numérique qui est à l’intérieur du véhicule. Cette nuit-là, Caroline Bournel et un de ses collègues observent un groupe de sangliers, quatre marcassins et trois adultes. Des scènes qui ne sont plus rares.

Les chasseurs constatent un retour progressif des animaux qui, finalement, auraient pour la plupart échappé aux flammes. "En réalité, il y a eu peu de mortalité. On a peut-être un peu exagéré sur ce qui s’est passé sur le terrain. Les centres de soins ont récupéré peu d’animaux. Donc, je pense que toute la faune qui s’est déplacée a trouvé des refuges ou a fui le territoire", rapporte Jérôme Werno, directeur technique à la Fédération des chasseurs de Gironde.  

Même si la faune recolonise petit à petit son territoire, la chasse, qui doit débuter le 11 septembre prochain, sera bien sûr interdite cette année.    

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.