À Saint-Raphaël, des plantes redistribuées aux habitants après la sècheresse

Publié
Ce sont 38 000 plantes qui n'ont pas pu être plantées à Saint-Raphael cet été. Cela en raison de l'interdiction d'arroser, survenue après une très importante sècheresse.
FTR
Article rédigé par
Diego Caparros - franceinfo
France Télévisions

Ce sont 38 000 plantes qui n'ont pas pu être plantées à Saint-Raphaël cet été. Cela en raison de l'interdiction d'arroser, survenue après la très importante sècheresse. Pour ne pas les laisser dépérir, la ville a choisi d'offrir les plants à ses habitants. #IlsOntLaSolution

38 000 plantes sont entreposées depuis l'été dans des serres varoises de Saint-Raphaël. Pensées, soucis ou pâquerettes, autant de variétés de fleurs qui étaient destinées à embellir la ville. Seulement, avec l'interdiction d'arroser survenue après une sécheresse record, la mairie a dû renoncer à planter. "C'était destiné à aller dans tous les massifs raphaëlois, aussi bien sur des ronds-points que le long de grands axes routiers", explique le responsable des espaces verts de Saint-Raphaël.

Jean Mahaud, responsable des espaces verts de Saint-Raphaël, dans une des serres où sont entreposées les plantes. (France 3 Côte d'Azur)

Les plants de fleurs se retrouvent alors sans destination. Pour éviter la perte des végétaux, la mairie a pris la décision de les donner à ses habitants. La solution connait rapidement le succès, les stands sont pris d'assaut. "Ça part très vite, les gens n'ont pas le temps", plaisante un employé municipal. "Depuis ce matin, 8h et demi, c'est un vrai succès. De notre côté, on ne pourra pas les mettre sur nos massifs, car on a une interdiction d'arroser qui court jusqu'au 15 novembre et qui va être prolongée probablement jusqu'au mois de décembre", détaille Sylvie Blanc, adjointe à "l'écologie intelligente" de la commune varoise.

Arroser sans gaspiller 

Avec ces cadeaux germe un enjeu important : pouvoir entretenir les plantes tout en respectant les règles imposées. Pour ce faire, chacun a sa technique."Quand je fais la vaisselle, je récupère l'eau utilisée et j'arrose mes plantes avec", glisse une habitante. D'autres optent pour laisser la rosée du matin faire le travail.


Quoi qu'il en soit, les citoyens venus récupérer leurs plantes sont conquis. "C'est mieux ça que de les laisser pourrir en serre, c'est bien d'en faire profiter les Raphaëlois", confie une passante. "On va pouvoir meubler notre jardin avec toutes ces belles plantes", lance un autre. La distribution continue. Elle est prévue chaque jour dans différents quartiers de Saint-Raphaël, cela jusqu'au 17 novembre.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.