À Perpignan, un espace créé dans le métavers pour les patients diabétiques

Publié
Le centre hospitalier de Perpignan ouvre une maison médicale dans le métavers.
FTR
Article rédigé par
Diego Caparros - franceinfo
France Télévisions

Le centre hospitalier de Perpignan ouvre une maison médicale dans le métavers. Un espace virtuel que les patients diabétiques pourront mettre à profit pour obtenir des informations, échanger avec d'autres malades et sensibiliser les jeunes à une pathologie qui touche 4 millions de personnes en France. #IlsOntLaSolution

C'est une des solutions proposées par l'hôpital de Perpignan pour simplifier le parcours du patient : mettre en place un espace virtuel au sein du metavers, nommé Diabète 66. Par métavers, comprendre monde virtuel partagé accessible via lunettes 3D ou sur ordinateur. Une maison médicale en ligne donc, dans laquelle les personnes atteintes de diabète pourront lire des vidéos explicatives sur leur pathologie ou encore échanger avec les avatars d'autres patients, eux-mêmes connectés en direct.


"Notre attente c'est de créer une maison digitale du diabète mais qui ne se substitue pas à l'hôpital physique. C'est un complément, qui vient désengorger les problèmes actuels de notre établissement comme par exemple les problèmes d'accès aux soins", explique une soignante. Une initiative qui donne la possibilité aux patients de parler de leur pathologie en étant anonymes. "On a un avatar que l'on appelle, on est inconnu donc on peut dialoguer, sortir notre problème, on ne devinera pas dans la rue que c'est vous", précise Emeline, patiente diabétique.

Un dispositif pour toucher les jeunes

Le monde virtuel apparaît comme un canal de transmission et de médiation privilégié, comme le confirme un patient qui a reçu une formation pour intervenir en tant qu'expert auprès d'autres diabétiques : "Je pourrai évoquer tout cela en partant des problèmes qui se posent concrètement au quotidien, cela peut ouvrir différentes perspectives pour les concernés", détaille-t-il.


Avec ce premier pas dans le métavers, le centre hospitalier de Perpignan souhaite également sensibiliser les jeunes. "Il y a une phobie de l'hôpital qui touche du monde. Je trouve que ce dispositif permet de discuter avec d'autres personnes diabétiques, de 16 ans ou de 18 ans", confie une jeune patiente diabétique. Dans cette maison numérique en 3D, seule la consultation virtuelle avec un praticien reste impossible pour le moment, en ra  ison de la confidentialité des données médicales des patients.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.