À Nice, des caméras de surveillance traquent les dépôts sauvages d’encombrants

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Dépôts sauvages à Nice : souriez vous êtes filmés
Article rédigé par
Véronique Dalmaz-Nicolas - franceinfo
France Télévisions

C’est un nouveau système qui est actuellement en test. Des caméras repèrent en temps réel les personnes qui abandonnent leurs déchets sur la voie publique. #IlsOntLaSolution 

800 dépôts sauvages par jour, c’est le triste bilan de la ville de Nice. Quartier Magnan, par exemple, l’électroménager abandonné et les meubles démontés encombrent les trottoirs. Un spectacle qui désespère les habitants. "Ce n’est pas agréable", s’insurge une Niçoise. Alors pour mettre fin à ces incivilités, la municipalité de Nice teste un nouveau système alliant caméras de surveillance et algorithmes.

Ce nouveau dispositif est capable de détecter, à l’instant T,  un individu qui dépose des encombrants dans la rue. "Quand on surveille 3800 caméras, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, il est évidemment plus aisé d’avoir une alerte immédiate lorsque les faits sont en train d’être commis pour pouvoir prendre la personne en flagrant délit", explique Anthony Borré, adjoint au maire en charge de la sécurité.

1500 euros d'amende 

Les images sont visionnées, au centre de supervision urbain, par des policiers municipaux qui s’adressent au contrevenant à distance, via des haut-parleurs installés dans la rue. La personne est alors sommée de reprendre immédiatement ses déchets. Si elle n’obtempère pas, elle s’expose à une amende de 1500 euros. Pour l’heure quatre caméras ont été installées, 16 autres devraient les rejoindre d’ici la semaine prochaine.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers #IlsOntLaSolution

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.