Gournay-sur-Marne : la lente décrue

Les sinistrés de Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), inondés depuis plusieurs jours, savent que la décrue prendra du temps. Ce dimanche 4 février, de nouvelles évacuations ont eu lieu. 

France 3

Dans ces barques, des familles évacuées par les pompiers. Impossible de rester chez elles. Elles sont parties en portant le strict minimum. Plus d'électricité, plus de chauffage, dans certains quartiers. Depuis l'aube, en ce dimanche 4 février, pour les agents municipaux de Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) c'est le branle-bas de combat. Il faut porter secours à une femme, avec ses cinq enfants. Elle refuse de quitter son pavillon, elle veut seulement des bottes pour aller chercher des ravitaillements.

La décrue n'est toujours pas amorcée

En ce dimanche 4 février, pour aller faire ses courses, il vaut mieux être équipé. Il y a ceux qui viennent constater les dégâts : la maison de cet homme, refaite à neuf après quatre mois de travaux est complètement inondée. Il venait tout juste d'emménager. À cinq kilomètres de là : Bry-sur-Marne (Val-de-Marne). La décrue n'est toujours pas amorcée, les habitants commencent à perdre patience. La Marne ne monte plus, mais la décrue s'annonce très lente. Il faudra plusieurs jours avant de retrouver une situation normale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une rue inondée à Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), le 2 février 2018.
Une rue inondée à Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), le 2 février 2018. (SAMUEL BOIVIN / CROWDSPARK / AFP)