Saint-Denis : retour au calme dans le lycée Suger

Le calme est revenu en Seine-Saint-Denis ce mercredi 8 mars, au lendemain d’incidents qui ont éclaté dans un lycée, puis dans le centre-ville de Saint-Denis. Cinquante-quatre jeunes, dont quarante-trois mineurs étaient en garde à vue aujourd’hui.

France 3

Le lycée Suger de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) porte encore les traces des heurts qui ont éclaté mardi 7 mars, durant la matinée. Les élèves qui se trouvaient sur place décrivent des scènes de guérilla urbaine. "Il y avait des sauvages partout, tout le monde est devenu fou, il y avait des tirs de mortier, la sécurité était débordée", décrit un élève. Les dégâts dans le lycée ont été chiffrés à près de 70 000 euros.

Tensions avec la police

Les relations tendues avec la police pourraient être à l’origine de ces incidents. "Ils étaient tous déterminés à faire du mal aux policiers. On sait tous ce qui est arrivé à Théo…", déplore un jeune homme. Cinquante-quatre jeunes, dont quarante-trois mineurs ont passé la journée de mercredi en garde à vue. La mairie de Saint-Denis a organisé une réunion pour les parents sans nouvelle de leurs enfants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le lycée Suger de Saint-Denis a été évacué mardi 7 mars après une matinée de violences. 
Le lycée Suger de Saint-Denis a été évacué mardi 7 mars après une matinée de violences.  (REVENU / MAXPPP)