Quand SOS Médecins ne répond plus dans le 93

Avec SOS Médecins, il suffit d’un coup de fil pour que des généralistes viennent vous soigner à domicile. Des docteurs censés couvrir Paris et la petite couronne, mais apparemment, ils ont plus de mal à venir en Seine-Saint-Denis.

Ce sont des témoignages d’habitants du 93, la Seine-Saint-Denis, qui nous ont alerté. Antoine vit dans un nouveau quartier, calme, à côté de Paris, à Saint-Denis. À plusieurs reprises, il a appelé SOS Médecins, pour des gastro-entérites ou la dernière fois, un torticolis. Sur leur site, les médecins affirment venir dans son département 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Mais cet habitant de Saint-Denis affirme qu’aucune de ses demandes n’a jamais abouti. Il téléphone devant nous, on lui répond qu’il n’y a pas de médecin disponible pour venir jusque chez lui. “Je suis entre colère et dégoût parce qu’on n’est pas tous égaux face à la santé en fonction de l’endroit où on habite”, regrette Antoine Mokrane. 

Côté Seine-St-Denis, jamais de médecin disponible

Pendant une semaine, nous avons appelé, tous les jours, 3 fois par jour, à différentes heures de la journée. Toujours la même réponse, côté Seine-St-Denis, jamais de médecin disponible. SOS Médecins est une association de praticiens libéraux qui peuvent intervenir, là où ils le souhaitent. Leur président Serge Smedja reconnaît qu’il y a un souci en Seine-Saint-Denis : “C’est vrai que quand un patient voit sur un site '24/24', qu’il appelle trois fois et que trois fois de suite on lui dit 'On peut pas venir', il se dit y a quand même un décalage entre ce qu’on annonce et la réalité des faits. Je veux bien entendre que ça pose un problème, mais je n’ai pas assez de médecins qui acceptent de travailler de manière régulière dans le 93, pour des raisons qui sont diverses, entre autres pour des raisons de sécurité”, affirme le président de SOS Médecins Grand Paris.

En 2018, SOS Médecins est intervenu près de 10 000 fois en Seine-Saint-Denis, 30 000 fois dans le Val-de-Marne et 30 000 fois dans les Hauts-de-Seine, des départements pourtant moins peuplés. Et pour ne rien arranger, la Seine-Saint-Denis est un désert médical avec 30% de généralistes en moins par rapport à la moyenne nationale. Dans le 93, les patients n’ont pas fini de lancer des SOS aux médecins. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Oeil du 20H
Oeil du 20H (Oeil du 20H)