Paris : une enseigne de buraliste accrochée à l'entrée de la station Barbès, repère des vendeurs de cigarettes de contrebande

Une "carotte" a été fixée devant l'accès à cette station de métro du 18e arrondissement de Paris. Les buralistes dénoncent régulièrement les ventes clandestines de cigarettes.

Une enseigne de buraliste, le 8 mars 2009, à Nantes (Loire-Atlantique).
Une enseigne de buraliste, le 8 mars 2009, à Nantes (Loire-Atlantique). (ALAIN LE BOT / PHOTONONSTOP / AFP)

La "carotte" a poussé au petit matin. Une enseigne de buraliste a été installée, dans la nuit de vendredi 14 à samedi 15 septembre, sur un mur au-dessus de l'entrée de la station de métro Barbès, dans le 18e arrondissement de Paris. Sous le regard amusé ou interrogatif des passants, cette "carotte" rouge et blanche est restée fixée plusieurs heures avant d'être décrochée par des agents RATP encadrés par la police, comme le montre une vidéo du Parisien.

Les abords de la station Barbès sont un point de rendez-vous pour les vendeurs de cigarettes de contrebande. Mais l'auteur de ce canular n'a pas pour l'instant révélé ses intentions. Contacté par Le Parisien, Philippe Coy, président de la Confédération des buralistes, nie être à l'origine de l'opération.

Sur Twitter, l'initiative a en tout cas amusé les internautes. "Ce matin en venant ouvrir mon kiosque à Barbès, je comprends mieux les multiples demandes de cigarette matinale", a par exemple tweeté un kiosquier.