Paris : les autorités réagissent face aux dépôts d'objets encombrants sur les trottoirs

Publié
Paris : les autorités réagissent face aux dépôts d'objets encombrants sur les trottoirs
Article rédigé par
L. Berbey, M. Lecointre, C. Hilary, A. Gouty, M. Niewenglowski, J. Pires - France 2
France Télévisions

Les autorités haussent le ton contre les dépôts de lits cassés, de vieux écrans ou autres encombrants sur les trottoirs de la capitale. Dans le 18e arrondissement, la vidéo-verbalisation est ainsi expérimentée.

En plein cœur de la capitale, des objets comme des sièges auto ou encore des lits cassés sont jetés à la hâte, y compris sur la chaussée. Aucun quartier ne semble épargné, des plus chics aux plus populaires. Ces produits qui jonchent le sol sont parfois toxiques, déposés au pied d'une poubelle. Ces tas de déchets peuvent même grossir en quelques heures. 

Une amende de 135 euros minimum

Cela exaspère les riverains. Les services propreté de la ville enlèvent 3 000 objets encombrants chaque jour. Les tournées sont prévues à l'avance en fonction des demandes des habitants. À Paris, un tiers des déchets sont jetés directement dans la rue. Un acte passible d'une amende de 135 euros minimum, à condition de parvenir à identifier les auteurs, notamment grâce à une adresse notée sur l'encombrant. La capitale mise aussi sur les caméras de surveillance pour prendre les responsables en flagrant délit. Ainsi, une caméra est présente dans le 18e arrondissement et d'autres villes ont déjà annoncé vouloir tester ce dispositif. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.