Aussitôt Paris libérée, le drapeau tricolore flottait sur la tour Eiffel

Le 25 août 1944, aussitôt l’arrivée du général Leclerc dans Paris, un commando de sapeurs-pompiers dresse le drapeau français au sommet de la tour Eiffel. Tout un symbole.

FRANCEINFO

Le capitaine Sarniguet, sapeur-pompier de Paris, avait une idée fixe : hisser le drapeau sur la tour Eiffel. "Pendant toute la guerre, il ne parlait que de ça : c'est moi qui remettrai le drapeau, répétait-il", se souvient Jeanne-Marie Badoche, sa fille. Le 25 août 1944, le jour tant attendu est arrivé. La 2e division blindée du général Leclerc entre dans la capitale. C'est le signal de la libération de Paris.

Un drapeau fait de draps

Un commando de cinq pompiers passe à l'action. "Ils savaient que des sentinelles étaient présentes encore dans un pilier. Ils ont pris les escaliers pour aller jusqu'en haut et ils ont accroché leur drapeau", explique Robert Duriaux, fils du sergent Duriaux, membre du commando.

Après 1 700 marches, ils touchent au but. Leur drapeau de fortune, composé de six draps, flotte sur la capitale à 12h50. Ce drapeau est le symbole des actes de résistance des pompiers de Paris durant l'occupation allemande. Depuis, une plaque commémore l'exploit du "commando Sarniguet" au 3e étage de la dame de fer.

Le drapeau français
Le drapeau français (FRANCEINFO)