Paris 2024 : les terrasses estivales pourront ouvrir jusqu'à minuit pendant la période des Jeux olympiques et paralympiques à Paris

"C'est une très bonne nouvelle" se réjouit le président de l'Umih Paris Île-de-France.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Les terrasses estivales de la capitale peuvent être installées du 1er avril au 31 octobre et doivent normalement fermées à 22h. (photo d'illustration) (DELPHINE GOLDSZTEJN / MAXPPP)

Les terrasses estivales pourront ouvrir jusqu'à minuit, au lieu de 22h, pendant la période des Jeux olympiques et paralympiques à Paris, a appris franceinfo vendredi 15 mars auprès de l'Umih (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie), confirmant une information du Parisien. Cette dérogation sera valable du 1er juillet au 8 septembre, date de la fin des Jeux paralympiques. "Cela répond à notre demande, nous avons été exaucés et c'est une très bonne nouvelle", se réjouit sur franceinfo Frank Delvau, président de l'Umih Paris Île-de-France.

"Ce sont les terrasses que nous pouvons installer, après validation du dossier, sur les places de parking ou devant la devanture des établissements", détaille Frank Delvau. Durant l'été 2023, plus de 4 000 terrasses estivales ont été installées à Paris.

Les terrasses estivales s'installent dès le 1er avril

Cette annonce ravit la profession. "Quand on dit que les Jeux olympiques doivent être une fête, la fête ça ne s'arrête pas à 22h pour les touristes et les Parisiens surtout durant l'été. On préfère que les clients, que les nombreux touristes qui vont être là, les supporters des JO soient chez nous, dans nos terrasses et qu'on fête ensemble les médailles françaises", souligne le patron de l'Umih Paris Île-de-France. "C'est une grande satisfaction après une période compliquée pour le secteur de la restauration", rappelle-t-il.

Le dispositif des terrasses estivales débute le 1er avril, mais les restaurants, bars, brasseries peuvent toujours faire une demande auprès de la mairie de Paris. "Il faut que le dossier soit traité par le service d'urbanisme de la ville" qui valide l'autorisation précise Frank Delvau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.