Affrontements entre bandes : Gérald Darmanin veut agir à l’échelle locale

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Affrontements entre bandes : Gérald Darmanin veut agir à l’échelle locale
FRANCE 2
Article rédigé par
L. Devillers - France 2
France Télévisions

En région parisienne, trois adolescents sont morts en moins d’une semaine, sur fond d’affrontements entre bandes rivales. Les ministres de l’Intérieur, de la Justice et de l’Éducation se réunissent en urgence, lundi 1er mars.

Le gouvernement prend très au sérieux les affrontements entre bandes rivales en Île-de-France, qui ont conduit à la mort de trois adolescents en moins d’une semaine. La région compte à elle seule 80% des 357 affrontements relevés sur le territoire en 2020. "Gérald Darmanin veut d’abord agir à l’échelle locale. Les préfets d’Île-de-France vont donc devoir lui fournir une sorte de diagnostic par département avant le 10 mars", précise la journaliste de France Télévisions, Lucile Devillers, sur le plateau de France 2.

Un plan sur-mesure

Ce diagnostic comprendra l’historique des affrontements entre les bandes concernées, l’origine du phénomène, la cartographie ou encore l’âge des individus. "C’est quasiment du sur-mesure qui va être mis en place. Les préfets vont également fournir un 'plan de repérage et de sensibilisation des publics fragiles’. On pense notamment aux étudiants, aux personnes mineures. Ils devront aussi intensifier leurs échanges avec les 'groupes de partenariat opérationnel’, qui comprennent policiers, citoyens, représentants du maire ou encore membres de l’Éducation nationale", détaille Lucile Devillers.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.