Orages : 2 000 foyers toujours privés d'électricité en Dordogne

L'alerte orange est levée dans tous les départements.

Un orage éclate au-dessus de Charleville-Mezières, dans les Ardennes, dans la nuit du 26 au 27 juillet 2013.
Un orage éclate au-dessus de Charleville-Mezières, dans les Ardennes, dans la nuit du 26 au 27 juillet 2013. (MAXPPP)

L'orage est passé, mais il a laissé des traces. Météo France a levé samedi 3 août l'alerte orange aux orages dans tous les départements. Cette alerte concernait 33 départements, du Sud-Ouest au Nord-Est.

Même si la foudre a provoqué deux incendies en Charentes, c'est le département de la Dordogne, en région Aquitaine, qui a été le plus touché par les orages. Des grêlons de la taille de cerises sont tombés sur Périgueux (Dordogne), comme le montre cette photo de France Bleu Périgord. 

Inondations de caves, chutes d'arbres, toitures arrachées... Au total, les pompiers ont dû intervenir à 300 reprises dans le département. Au matin, 6 500 foyers étaient privés d'électricité, principalement dans le secteur de Lanouailles, à l'est du département. Il ne sont plus que 2 000 samedi après-midi. Tous devaient être reconnectés d'ici la fin de soirée, selon ERDF.

C'est dans ce secteur que l'agriculture a été fortement touchée. Des dégats localisés mais importants ont été causés aux cultures, céréales, arbres fruitiers, vignobles notamment, hachés par des grêlons de la taille de grosses billes ou de cerises. "Ce n'est qu'une petite partie de l'appellation Bergerac, quelques points de pourcentage, mais fortement et lourdement touchée", témoigne Jean-François Fruttero, président de la fédération des Vins du Bergerac.

A Excideuil et Hautefort, deux maisons de retraite aux toitures endommagées ont du être sécurisées, mais sans nécessiter l'évacuation des pensionnaires. Enfin, à Saint-Médard-d'Excideuil, des dômes d'aération ont éclaté sur l'usine Repetto, grande marque de ballerines, provoquant des écoulements d'eau dans les ateliers.