Hubert Germain, dernier Compagnon de la Libération, est mort à l'âge de 101 ans

La ministre des Armées, Florence Parly, l'a annoncé, mardi, au Sénat.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Hubert Germain, dernier Compagnon de la Libération, au Mont-Valérien, le 18 juin 2018. (CHARLES PLATIAU / AFP)

Hubert Germain, le dernier Compagnon de la Libération, est mort à l'âge de 101 ans. La ministre des Armées, Florence Parly, l'a annoncé, mardi 12 octobre, en préambule d'une audition au Sénat sur la vente annulée de sous-marins à l'Australie. "C'est un moment important de notre histoire", a-t-elle déclaré. "Je voudrais avoir une pensée émue pour lui, pour sa famille et pour ses frères d'armes qui nous ont quittés, bien sûr, depuis longtemps", a-t-elle ajouté.

Né le 6 août 1920 à Paris, fils d'un général des troupes coloniales, l'ancien colosse de 1,90m vivait en fauteuil roulant et ne quittait plus sa chambre médicalisée des Invalides. 

"Personne ne l'a entendu, l'appel !"

Il a rejoint Londres dès le mois de juin 1940, en embarquant à bord d'un bateau, l'Arrandora Star, convoyant des soldats polonais au départ de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques). Il monte à bord avec trois camarades et arrive à Londres le 24 juin 1940. Mais il ne s'est pas décidé à partir en entendant l'Appel du 18 juin. "On ne va pas recommencer ce cinéma-là, personne ne l'a entendu, l'appel ! (...) On a tous entendu ce laïus effrayant du maréchal Pétain, disant qu'il fallait terminer la guerre et déposer les armes. Ça a été un choc", racontait Hubert Germain.

Le souvenir de sa première rencontre avec De Gaulle, cet été-là, est intact : "Il s'arrête un instant, me regarde et me dit : 'je vais avoir besoin de vous'. Quand, à 18-19 ans, vous vous ramassez ça en pleine figure, dans le désastre général qui est là, il y a quelque chose qui vous émeut profondément". Engagé dans les premiers au sein des Forces françaises libres (FFL), Hubert Germain est affecté sur un cuirassé, où il suit les cours d'élève officier de marine. 

Seules 1 038 personnes ont reçu le titre de Compagnon de la Libération. Hubert Germain sera inhumé au Mémorial du Mont-Valérien, lieu des martyrs de la Résistance.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.