Cet article date de plus de dix ans.

Hollande veut supprimer la mention de "race" dans la Constitution

Le candidait socialiste a proposé samedi lors d'un meeting consacré à l'Outre-mer à Paris la suppression de cette mention car "il n'y a pas de place dans la République pour la race".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
François Hollande lors de son discours au cours d'un meeting consacré à l'Outre-mer à Paris le 10 mars 2012. (MARTIN BUREAU / AFP)

"Il n'y a pas de place dans la République pour la race. Et c'est pourquoi je demanderai au lendemain de la présidentielle au Parlement de supprimer le mot race de notre Constitution" où il figure dans son article premier, a déclaré François Hollande samedi 10 mars lors d'un meeting consacré à l'Outre-mer à Paris, où il a été chaudement applaudi à cette annonce. 

Dans son article 1er, la Constitution déclare: "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion".

"La diversité, c'est notre identité"

"La Republique ne craint pas la diversité parce que la diversité c'est le mouvement, c'est la vie. Diversité des parcours, des origines, des couleurs mais pas diversité des races", a dit le candidat socialiste, reprenant à son compte la phrase du poète martiniquais Aimé Césaire "la France est poreuse à tous les souffles du monde".

"Vous êtes le peuple qui aspire au changement, et pas pour demain. Ce peuple a toutes les couleurs, car la France que nous aimons a toutes les couleurs. Vous incarnez ce que notre pays a de plus précieux: sa diversité et cette diversité, c'est notre identité", a affirmé François Hollande dans le gymnase Jean-Jaurès (XIXe arrondissement) où se pressaient plus d'un millier de participants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.