Hénin-Beaumont : le Secours populaire bientôt privé de local ?

Nouveau bras de fer entre une municipalité Front national et une antenne du Secours populaire. Après Hayange en Moselle, l'association estime être mal traitée par le maire d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Les bénévoles se mobilisent pour éviter d'être à la rue.

FRANCE 3

Personne n'est venu récupérer la clé, ce lundi 31 octobre au matin pourtant, c'était l'ultimatum. La municipalité d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) devait fermer définitivement le local du Secours populaire. Une soixantaine de sympathisants et de nombreux élus de l'opposition se sont rassemblés à l'appel de l'association. C'est une histoire qui n'en finit pas.

Relogement d'urgence avant une solution pérenne

La démolition du bâtiment est prévue de longue date. Le Secours populaire ne conteste pas la décision, mais veut juste être relogé. Sur les réseaux sociaux, Steeve Briois, le maire frontiste de la commune, évoque une "manifestation politisée contre une expulsion qui n'aura pas lieu". La mairie affirme que des propositions ont bien été faites dont "une subvention pour pouvoir faire l'acquisition d'un local en location dans le centre-ville". Le Secours populaire d'Hénin-Beaumont peut garder son local pour le moment. La communauté d'agglomération s'est engagée de son côté à un relogement d'urgence dans l'attente d'une solution pérenne.

Le JT
Les autres sujets du JT