Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Soirée de violences à Calais après le début du démantèlement de la "jungle"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Calais
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Environ 150 migrants se sont postés pendant une heure sur la rocade portuaire jouxtant la "jungle" de Calais, lançant des pierres et frappant des véhicules.

Lundi 29 février, ce fut une soirée émaillée d'échauffourées à Calais. Quatre jours à peine après une décision de justice validant l'évacuation d'une partie de la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais), l'Etat a entamé le démantèlement du bidonville le 29 février. Quelque 150 migrants, certains armés d'une barre de fer, se sont introduits entre 19 et 20 heures sur la rocade portuaire de la ville, lançant des pierres ou tapant sur des véhicules en partance vers le Royaume-Uni.

La police utilise les gaz lacrymogènes

Plusieurs camions et voitures ont été bloqués par les migrants sur ce tronçon et les forces de l'ordre ont dû intervenir pour les déloger. A 19h45, la police avait repris le contrôle de la rocade, jonchée de débris, après avoir fait usage de gaz lacrymogènes. Trois militants du collectif No Border et un migrant mineur ont été interpellés. Cinq CRS ont été légèrement blessés, selon la préfecture.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants à Calais

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.