VIDEO. Calais : 293 migrants quittent, dans des cars, le camp de la "Jungle"

Ils ont été convaincus de quitter les lieux lors de "maraudes sociales" annoncées par Bernard Cazeneuve lors de sa visite à Calais le 21 octobre.

FRANCE 2

Deux cent quatre-vingt-treize migrants, en majorité des Soudanais, ont quitté mardi 27 octobre, dans six cars, le camp de la "Jungle" de Calais pour rejoindre des centres dits de "répit" en Dordogne, en Moselle, dans le Loiret et en Bretagne.

Opération "camp de répit"

Six mille personnes s'entassent dans des conditions précaires dans les tentes et abris de fortune de la "Jungle", à l'approche de l'hiver. Ces migrants ont été convaincus de quitter les lieux lors de "maraudes sociales" annoncées par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, lors de sa visite à Calais le 21 octobre.

L'objectif est, selon le sous-préfet Denis Gaudin, de les "dissuader de vouloir absolument aller en Grande-Bretagne". Dans ces "centres de répit", les migrants, "accompagnés socialement", se verront donc "présenter les possibilités de rester en France", poursuit le représentant de l'Etat. L'opération "camp de répit" est accompagnée par les associations humanitaires œuvrant sur le camp.

Des migrants et des demandeurs d\'asile quittent la \"Jungle\" de Calais pour des centres de répit, le 27 octobre 2015.
Des migrants et des demandeurs d'asile quittent la "Jungle" de Calais pour des centres de répit, le 27 octobre 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)