Migrants : cinq ans après le démantèlement de la "jungle", la situation reste compliquée à Calais

Publié
Migrants : cinq ans après le démantèlement de la « jungle », la situation reste compliquée à Calais
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

C’était l’un des plus grands bidonvilles d’Europe. La "jungle" de Calais (Pas-de-Calais) avait finalement été démantelée. Cinq ans plus tard, qu’en est-il de la situation ? France Télévisions a enquêté.

Il y a cinq ans, la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais) était l’un des plus grands bidonvilles en Europe, étendu sur plusieurs hectares. Elle avait été démantelée pour conduire les migrants vers d’autres régions de France. Malgré tout, dimanche 24 octobre, il reste toujours des personnes en situation d’exil dispersées sur tout le littoral. Elles espèrent rejoindre le Royaume-Uni. Leur nombre est en hausse : en 2020, ils étaient 9 951 migrants à avoir tenté de traverser la Manche. En 2021, ce nombre monte à 18 000 personnes.

Une "chasse à l’homme en continu"

Chaque jour, des opérations de police ont lieu pour disperser les migrants afin qu’ils ne s’installent pas à Calais. Face à cette situation, les associations pointent du doigt une situation jugée inhumaine et qui serait pire qu’à l’époque de la "jungle". Co-fondateur de l’association Utopia 56, Yann Manzi dénonce une "chasse à l’homme en continu". De son côté, Pierre-Henri Dumont, député LR du Pas-de-Calais, explique que "la situation n’a rien à voir. Elle reste compliquée, elle reste dramatique à certains égards mais elle n’est pas pire qu’il y a cinq ans."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.