G. Collomb : éviter un "appel d'air" à Calais

Le nouveau ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb a été ferme pour sa première visite à Calais (Pas-de-Calais), vendredi 23 juin. Il a tenu à rassurer les habitants et a assuré qu’il n’y aurait pas de création de centre d’hébergement.

Voir la vidéo
France 2

Pour sa première visite à Calais (Pas-de-Calais), Gérard Collomb a tenu à rassurer tout le monde, élus, policiers et commerçants, avec un message clair : il n’y aura pas de nouveau centre pour migrants à Calais. "On a vu que quand on laissait faire, ça commençait avec quelques centaines de personnes, et puis on finissait avec plusieurs milliers de personnes qu’on ne savait pas gérer. On veut surtout ne pas recommencer le passé", a déclaré le ministre.

Les associations n’ont pas été entendues

Le ministre a annoncé l’envoi de 250 policiers en plus, et cinq millions d’euros débloqués pour éclairer l’autoroute A16. Mardi, un chauffeur y a perdu la vie en percutant un barrage mis en place par des migrants. Le message de fermeté du ministre est salué par la maire Les Républicains de Calais, Natacha Bouchart : "Tout sera organisé pour que les migrants puissent avoir un accueil humanitaire, mais pas de dispositif à Calais". Les associations souhaitent pouvoir accueillir dignement les quelque 600 migrants présents dans la région de Calais. Elles n’ont pas été entendues.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Intérieur, Gérard Collomb, lors de sa visite à Calais (Pas-de-Calais), le 23 juin 2017.
Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, lors de sa visite à Calais (Pas-de-Calais), le 23 juin 2017. (DENIS CHARLET / AFP)