Emmanuel Macron à Calais : sa réponse aux critiques

Emmanuel Macron a voulu rester ferme et s'afficher aux côtés des forces de l'ordre qui ont été mises en cause ce mardi 16 janvier à Calais (Pas-de-Calais).

France 2

Accolade chaleureuse avec un demandeur d'asile, c'est la réponse d'Emmanuel Macron en images à ceux qui jugent sa politique migratoire inhumaine. Mais à Calais (Pas-de-Calais), le président est surtout venu défendre les forces de l'ordre, accusées par certains de brutalité envers les migrants. "Je ne peux pas laisser accréditer l'idée que les forces de l'ordre exercent des violences physiques, confisquent des effets personnels, réveillent les personnes en pleine nuit, utilisent du gaz lacrymogène", a déclaré le président de la République. "Je ne laisserai personne caricaturer ce travail". 

Prise en charge par l'État des repas distribués aux migrants

Emmanuel Macron appelle aussi les policiers à l'exemplarité. Efficacité et humanité, c'est le fameux équilibre qu'Emmanuel Macron veut tenir. Mais certains parmi les premiers soutiens du président le désavouent dans une tribune parue aujourd'hui dans Le Monde : "Nous nous sommes réveillés dans un pays où l'on arrache leurs couvertures à des migrants à Calais. Où l'on lacère leurs toiles de tente à Paris". Emmanuel Macron justifie alors sa politique : "Il y a un devoir d'humanité, mais il y a aussi le devoir de respecter la loi de la République. L'ordre républicain vaut pour tout le monde". Geste en direction des associations : le président a annoncé la prise en charge par l'État des repas distribués aux migrants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président français, Emmanuel Macron, lors d\'une réunion de l\'UE et de dirigeants africains consacrée aux questions migratoires, le 28 août 2017 à l\'Elysée.
Le président français, Emmanuel Macron, lors d'une réunion de l'UE et de dirigeants africains consacrée aux questions migratoires, le 28 août 2017 à l'Elysée. (LUDOVIC MARIN / AFP)