Le Britannique qui a sorti une fillette de la "jungle" de Calais est condamné à 1 000 euros d'amende avec sursis

Rob Lawrie a été arrêté en France, le 24 octobre, alors qu'il tentait de conduire une Afghane de 4 ans chez des proches, en Angleterre.

Le bénévole britannique Rob Lawrie tient dans ses bras une jeune migrante afghane, Bahar Ahmadi, le 29 septembre 2015, dans la \"jungle\" de Calais (Pas-de-Calais).
Le bénévole britannique Rob Lawrie tient dans ses bras une jeune migrante afghane, Bahar Ahmadi, le 29 septembre 2015, dans la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais). (ROB LAWRIE)
avatar
Yann ThompsonFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Il avait voulu sortir une fillette afghane de la "jungle" de Calais. Le bénévole britannique Rob Lawrie a été condamné, jeudi 14 janvier, à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), à 1 000 euros d'amende avec sursis pour "mise en danger de la vie d'autrui". Soutenu par plus de 150 000 internautes, l'homme de 49 ans était passible d'une peine maximale de cinq ans d'emprisonnement.

Arrêté le 24 octobre. Rob Lawrie a été interpellé, il y a près de trois mois, à Calais, alors qu'il s'apprêtait à prendre le ferry pour conduire une petite migrante de 4 ans en Angleterre. Une décision prise sur "un coup de tête", à la demande du père de l'enfant, qui a de la famille outre-Manche.

La défense réclamait la relaxe. Disant "se préparer au pire et espérer le meilleur", le prévenu a prévu de plaider coupable. Son avocate a plaidé la relaxe, arguant que le geste du bénévole relevait d'une forme d'assistance à personne en danger, et soulignant qu'aucun échange d'argent n'avait eu lieu.

Des associations à la barre. Le procès, qui a commencé en début d'après-midi, a été notamment marqué par le témoignage de responsables associatifs en faveur de Rob Lawrie. Le Britannique a participé, dans la matinée, à une conférence de presse avec Médecins du monde et Terre d'errance.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #LAWRIE

01h44 : La journée se termine et nous vous proposons de prendre un instant pour consulter certains de nos articles :

"Merci la France !" Compte-rendu de l'audience du Britannique jugé pour avoir aidé une fillette afghane à quitter Calais

• Pourquoi vous devriez vous intéresser de près aux réformes qui menacent d'Etat de droit dans le pays

• Nudité, contenus violents : les ratés de la modération de Facebook. L'enquête de "L'œil du 20 heures"

21h33 : "Je ne pouvais pas laisser une petite fille de 4 ans toute seule", a lancé Robert Lawrie après sa condamnation à une amende de 1 000 euros. Le Britannique était poursuivi pour le transport clandestin d'une fillette afghane de la "Jungle" de Calais vers l'Angleterre.

(France 3)

20h34 : En quelques minutes, il est passé de l'angoisse au soulagement. Le bénévole britannique Rob Lawrie, jugé pour avoir voulu sauver une fillette de la "jungle" de Calais, est ressorti libre du tribunal de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Voici mon compte-rendu de l'audience.

(BENOIT TESSIER / REUTERS)

16h41 : "La France est un pays humain. Merci la France, la compassion a gagné."

Le Britannique réagit après avoir été condamné à une amende de 1 000 euros avec sursis pour "mise en danger de la vie d'autrui".

16h30 : Le procureur a estimé tout à l'heure qu'il y a eu "mise en danger de la vie d'autrui" parce que l'Afghane de 4 ans n'était "protégée par rien, pas de ceinture, etc". Rappel : la fillette était endormie sur une couchette au-dessus de Rob Lawrie dans le fourgon.

16h40 : Rob Lawrie, le Britannique poursuivi pour "aide à la circulation d'un étranger en France" est condamné à une amende de 1 000 euros avec sursis pour "mise en danger de la vie d'autrui".

15h57 : Voici les dernières faits marquants de l'audience de Rob Lawrie, le Britannique accusé de "délit de solidarité" pour avoir tenté de conduire une Afghane de 4 ans au Royaume-Uni.

15h39 : L'information à retenir de l'audience de Rob Lawrie est donc celle-ci : le procureur demande 1 000 euros d'amende pour "mise en danger d'autrui".

15h38 : Le procès de Rob Lawrie, le Britannique accusé de "délit de solidarité" pour avoir tenté de conduire une Afghane de 4 ans au Royaume-Uni, se poursuit. Le procureur s'exprime.

14h59 : Pendant ce temps, Yann Thompson continue de rapporter l'audience de Rob Lawrie, un Britannique accusé d'avoir tenté de conduire la petite Bahar, une Afghane de 4 ans, en Angleterre.

14h14 : Notre journaliste Yann Thompson suit le procès de Rob Lawrie, un Britannique accusé d'avoir tenté de conduire la petite Bahar, une Afghane de 4 ans, en Angleterre.

13h28 : Notre journaliste Yann Thompson est au procès de Rob Lawrie, cet homme jugé pour avoir tenté de sauver une fillette de la "jungle" de Calais.

11h24 : A une époque on qualifiait ce geste de résistance !

11h23 : Goodyear, Lawrie, état d'urgence permanent... L'esprit "Je suis Charlie" n'est pour certains qu'une figure de style bien vite oubliée...

11h23 : Le monde ne va pas très bien ! C'est ubuesque de condamner une personne comme lui. L'humain serait-il devenu inhumain à vouloir condmner un homme tel que Rob Lawrie ?

11h23 : Dans les commentaires, vous prenez également le parti du Britannique en envoyant des messages de soutiens.

11h19 : Avant l'ouverture de son procès, Rob Lawrie donne une conférence de presse. Ce Britannique est accusé d'avoir tenté de conduire la petite Bahar, une Afghane de 4 ans, en Angleterre. Elle vivait alors avec son père dans la jungle de Calais. Notre journaliste Yann Thompson est sur place.

10h41 : Comment peut on seulement envisager de condamner une personne au grand coeur et aussi remarquable alors que nos élus trempent dans des histoires "sales" et sont pour la plupart relaxés ! Honte ! Grande honte !

10h41 : Espérons que son jugement soit à la hauteur de sa grande humanité !

10h40 : Rob Lawrie doit être acquitté et au contraire félicite pour son humanité.

10h40 : On ne peut pas sauver tout le monde certes, mais "celui qui sauve une vie, sauve l'humanité toute entière" ! Le dilemme est aussi fort que dans la situation où il vaut mieux se laisser faire tuer, que tuer son assaillant...?!

10h41 : Dans les commentaires, vous apportez votre soutien à Rob Lawrie. Ce Britannique, dont le procès s'ouvre aujourd'hui à Boulogne-sur-Mer, est accusé d'avoir tenté de conduire illégalement en Angleterre une fillette afghane de 4 ans rencontrée avec son père dans la jungle de Calais.